Jeu Vidéo; Star Wars; Star Wars The Old Republic; forum communautaire; Rôle Play; MMORPG.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deyniss Vonkan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Deyniss Vonkan   Ven 19 Mai - 10:32

Deyniss Vonkan


Nom - Prénom : Deyniss Vonkan
Âge : 18 ans
Race : Humaine
Sexe : Femme
Lieu de naissance : Aldraig IV
Lieu de vie : Aucun fixe
Maître : -
Rang : -
Spécialités : -
Taille : 1m74
Poids : 63 kg
Chevelure : Mi-long brun aux reflets verts
Couleur des yeux : Vert olive
Alignement : -

Pouvoirs de la Force connus :
-

Histoire :

Deyniss Vonkan est la fille de Roybar Vonkan, cousin d'Anallya Vonkan, et Marssa Texia.

_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   Ven 19 Mai - 11:08

Couronnement d'Anallya Vonkan

Deyniss avait passé toute la matinée à se faire pouponner par les servantes de la Maison Vonkan. Après plus d'une demi-heure de coiffure, la jeune enfant avait été appelée à rejoindre son père Roybar Vonkan. Ensemble et avec une partie des servants de la Maison, ils partiraient vers le Temple de l'Etoile où Anallya Vonkan était arrivée depuis près de deux heures. Elle n'avait pas été informée de pourquoi elle devait s'y rendre et elle-même avait après à ne pas poser de questions. Toutefois, l'agitation subite la troublait; habituellement les cérémonies officielles se préparaient plus longuement.

Rapidement, elle et son père avait investi une navette pour se rendre au Temple. Le voyage d'une demi-heure se fit dans le silence. Roybar n'était pas bavard et avait pris l'habitude de ne jamais parler avec sa jeune fille. 

A leur arrivée, ils furent reçus par quelques officiels et un grand nombre de gardes. Le protocole semblait totalement mis de côté. On leur fit comprendre qu'il fallait qu'ils pressent le pas pour entrer dans le Temple, la cérémonie ayant déjà débuté.

Accompagné des gardes Vonkan, ils firent leur entrée par une artère secondaire du Temple pour ne pas se faire remarquer ni interrompre la cérémonie. Il furent rapidement placés. Ce n'est qu'une fois assise que Deyniss prêta attention à ce qui se déroulait à l'intérieur. 

Son oncle Wilto Vonkan et son épouse Daris étaient assis à côté de son père qu'ils saluèrent poliment sans se soucier de Deyniss. Devene Thasan, sa grand mère, veuve de Ironk Vonkan se trouvait derrière eux. Contrairement à Wilto et Daris, elle ne semblait pas prendre plaisir à se trouver là, gardant un visage grave et fermé. Elle salua sa petite-fille d'un mouvement léger de la tête. Daret Vonkan se trouvait encore plus loin derrière. Il s'agissait de la fille de son grand oncle Hamfer Vonkan et de sa tante Cla'an Ordh'al, tous deux disparus dans un malheureux incendie, deux ans auparavant.

Elle regarda enfin en face d'elle pour comprendre ce dont il était question lors de cette cérémonie. Elle aperçu sa grande-tante Anallya Vonkan, dans une tenue traditionnelle de la Maison Vonkan. Elle remarqua une autre femme, vêtue d'une longue aube blanche à la même hauteur à sa gauche. De cette femme, elle ne vit que les cheveux d'un blond platine. Toutes deux étaient de dos à l'assemblée. Elles faisaient face à l'autel du temple. Sur celui-ci se trouvaient posées deux pierres célestes. L'une brillait d'une lumière blanche vive, face à la femme en blanc, tandis que la seconde rayonnait d'une aura pourpre, face à Anallya Vonkan.

Deyniss regardait fixement les deux pierres, comme obnubilée par leurs lumières. Elle passa toute la cérémonie en silence, observant le couronnement successif des deux femmes par une prêtresse à la natte rousse.

A la sortie de la cérémonie, elle remarqua que la rangée de gauche était occupée par les autres grandes familles d'Aldraig IV. Aucune d'elles ne vint se mélanger, ni même saluer la famille Vonkan. Deyniss suivit le mouvement général vers l'extérieur. En sortant, elle aperçu plusieurs personnes restées dans l'ombre des allées parallèles. Elle reconnu différentes personnes arrivées récemment au palais avec le retour d'Anallya Vonkan. Elle nota la présence d'un homme alien à la peau rouge, cachant son visage sous sa longue capuche. Il se nommait Eodum à ce qu'elle avait cru comprendre. Il lui semblait même que cet homme était très proche de sa tante et qu'ils s'étaient rencontrés sur Dromund Kass pendant qu'Anallya faisait ses classes sith.

Deyniss se retrouva rapidement dehors. Face à elle, qui se retrouvait sur le perron du Temple, derrière les deux femmes couronnées, une foule s'était amassée pour assister à l'événement. En voyant les deux arrivantes arriver sur le perron, la foule se tue, restant bouche-bée. D'un geste synchrone, Anallya et l'autre femme levèrent au plus haut les pierres qui rayonnèrent plus fort encore, divisant alors la foule en deux. L'une partie des Aldraigiens étaient bercés dans la lumière vive, tandis que l'autre était plongée dans la lueur pourpre de la seconde pierre. Cette image représenta depuis la division tragique du peuple d'Aldraig IV.


_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM


Dernière édition par Seigneur Vonkan le Jeu 25 Mai - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   Mer 24 Mai - 21:02

Un nouveau départ

4h32,... 4h45,... 5h02,... Impossible de retrouver sommeil. Deyniss se retournait encore et encore dans ses draps. Elle étouffait sous ces draps qui la protégeaient de l'hiver aldraigien. Elle décida de sortir prendre l'air, attrapant d'une main le peignoir accroché au mur. Elle s'approcha de la porte vitrée de sa chambre. Elle regardait à travers la vitre la neige tomber à l'extérieur sur son balcon. Ce spectacle l'apaisa un instant, mais rapidement elle fut regagnée par son tourment. Dans deux jours, elle fêtera son 18ème anniversaire. Après cette date, elle devra quitter la maison familiale pour rejoindre Dromund Kass dont elle ne savait encore pas grand chose.

Elle repensa à beaucoup d'événements marquants de sa vie. Les moments de joies furent vite listés, tandis que ceux, à l'inverse, plus sombres s'énuméraient en une liste interminable.

Son plus lointain souvenir remontait au décès de sa mère, Marssa Texia. Pour le peu qu'elle s'en souvienne, sa mère lui avait adressée la plus grande part de son attention. Malheureusement pour la jeune fille, la détresse de la duchesse de Texia avait eu raison d'elle en un soir d'hiver, en l'amenant à prendre la décision fatidique. Deyniss dû alors grandir qu'en compagnie de son père qui se referma sur lui-même et ne daigna plus s'intéresser à sa fille.

Le couronnement de sa grande tante, Anallya Vonkan, avait aussi constitué un moment clé dans la vie de la jeune enfant. Elle avait compris ce jour là que tout ce qu'on lui avait appris sur le Culte de l'Etoile s'était soudainement effondrer. L'Etoile n'était pas uniquement lumineuse; elle cachait une part d'obscurité qui ne demandait qu'à s'exprimer. Sa tante avait été la voix de l'Etoile.

Car oui, le Culte de l'Etoile avait constitué une part importante de son existence. Son lien avec la Force ayant été détecté tardivement, elle avait auparavant reçu l'éducation nécessaire pour devenir prêtresse. Elle avait appris tout ce qu'on pouvait lui enseigner sur l'Etoile. Tout, sauf l'obscurité qu'elle pouvait dévoiler.

Elle se souvenait encore de cet après-midi passé dans les bureaux de sa tante disparue à remuer tous ses papiers et toutes ses notes pour tenter de comprendre d'où provenait cette obscurité de l'Etoile. Ce fut avec surprise qu'elle découvrit les aboutissements du travail de sa tante. Cette dernière avait rassemblé les cartes galactiques anciennes d'Aldraig IV et les avait comparées à de multiples cartes contemporaines. Elle avait entouré, puis rayé plusieurs planètes dans la Bordure Médiane. Elle avait laissé deux planètes entourée et non-rayées : Vjun et une planète oubliée dans le Secteur Perkell. Après de longue recherche, Deyniss tomba sur une large frise dessinée sur un large tissu. Cette frise semblait être la reconstitution d'un schéma gravé sur une ancienne paroi murale. Elle reprenait les différents codes du Culte de l'Etoile, mais se mêlait à des écritures plus anciennes. L'une des parties de la frise manquait néanmoins, rendant la lecture de la frise impossible. Deyniss profita d'être seule dans le bureau pour plier le tissu et l'emporta avec elle.

Maintenant, seule, terrorisée par l'idée de devoir repartir pour Dromund Kass, Deyniss faisait face à son destin. Elle finit par se décider à le prendre en main. Elle se dévêtu du peignoir pour attraper et enfiler une de ses tenues chaudes.

Elle quitta rapidement le palais, prenant soin de ne pas être vue pendant sa traversée. Elle se retrouva rapidement à l'extérieur. Perdue, elle pris la décision hâtive de se diriger vers le spatioport. Son objectif était confus, mais sa détermination à ne pas subir son destin était forte. Elle embarqua tôt le matin avec un gros transporteur pour se rendre sur Alderaan. Sur place, elle décidera de ce qu'il lui faudra faire, en attendant, elle profita du trajet pour dormir; le sommeil l'avait rapidement regagnée.


_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM


Dernière édition par Seigneur Vonkan le Jeu 25 Mai - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   Jeu 25 Mai - 0:46

La deuxième voie

Le voyage était interminable. Deyniss avait perdu toute notion de l'heure qu'il pouvait être sur Aldraig IV, mais peu lui importait. Non seulement, cela n'avait pas d'importance au milieu de l'espace, mais en plus, celle-ci devait lutter pour ne pas déglutir plus de bile qu'elle n'en a déjà fait. Un agent d'entretien sur le vaisseau lui avait passé des comprimés pour le mal du voyage. En effet, Deyniss n'avait jamais quitté l'atmosphère aldraigien.

Autour d'elle, quelques membres d'équipage s'attelaient à leurs tâches d'entretien. Deyniss fut un temps perturbée, puis simplement surprise de découvrir des visages, et mêmes parfois des races dont elle ignorait l'existence même. Elle resta fixer quelques secondes deux Abednedos concentrés sur la réparation d'un conduit d'aération. A ses côtés, d'autres voyageurs avaient rejoint le vaisseau; le capitaine du vaisseau de marchandises avait en effet décidé d'accroître ses revenus en accueillant des passagers pour la plupart irréguliers.

Une tête apparue soudainement à l'épaule de Deyniss, la faisant sursauter. Après un bref instant de surprise, elle se ressaisit. Elle ne pu reconnaître le visage du Nu-Cosian qui venait de la rejoindre.

"Alors, ma petite, où vas-tu comme ça ? Tu n'as pas l'air d'être une grande voyageuse. Tout du moins, tu voyages avec peu d'affaires personnelles.
- Je vais sur Alderaan.
- C'est une réponse logique, quoi que très elliptique.
- ...
- Cela fait plusieurs décennies que je voyage à travers la galaxie. Des jeunes gens comme toi, j'en ai eu l'occasion d'en croiser un grand nombre. Tu ne cherches pas à aller sur Alderaan, n'est-ce pas ? Tu essayes de fuir ton chez toi.
- Qu'est-ce que vous en savez ? Et qu'est-ce que ça peut vous faire ?
- Peu de bagages, le mal du voyage, une mine soucieuse... Tu as tout quitté récemment, un peu subitement. Cependant, ta jeunesse est certainement aussi la cause de ton insouciance. Ma petite, il faut que tu te trouves un endroit où loger en arrivant.
- A quoi vous-pensez ?
- Il y a une structure d'accueil pour les réfugiés de guerre non-loin du spatioport du Château Organa. Trouves y refuge pour tes premiers jours.
- ... J'y réfléchirai."

Le Nu-Cosian s'éloigna lentement. Il tourna ses talons, derrière Deyniss. Toujours assise sur un caisson, celle-ci se retourna sur sa gauche pour faire face à son précédent interlocuteur.

"Pourquoi êtes-vous venu me dire ça ?
- Je ressens en toi, une grande suspicion pour le monde qui t'entoure; tu doutes de beaucoup de choses. Il faut que tu apprennes à faire confiance, non pas aveuglément, mais suffisamment pour ton bien et celui de ceux qui t'entourent.
- Vous attendez quelque chose de moi ?
- Je n'attends rien, que de te savoir saine à la prochaine étape de ton périple."

Cette réponse perturba longuement Deyniss. Elle, qui n'avait eu qu'à demander pour avoir, venait de recevoir simplement en ayant besoin. Elle voulu interpeller à nouveau le Nu-Cosian, mais elle ne savait ni comment le rappeler ni ce qu'elle aurait pu lui dire. Elle réfléchit alors longuement, le restant du trajet à ce que pouvait représenter cette forme de générosité, chose dont elle n'avait jusque là, jamais fait l'expérience.


_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   Jeu 25 Mai - 12:49

Un premier pas

Le cargo venait de se poser dans le spatioport principal d'Alderaan. Chacun des passagers clandestins avait été évacué par une issue de secours sous les yeux même du responsable du hangar. Le capitaine du cargo avait probablement trouvé un arrangement avec quelques officiers des douanes.

Deyniss se retrouva alors rapidement à l'extérieur. La nuit était déjà tombée sur Alderaan. Il faisait frais, le printemps était encore à son début. Elle inspecta rapidement les alentours. Autour d'elle, peu de monde; les voyageurs s'étaient déjà tous volatilisé. Seuls restaient quelques squatteurs assis sur les marches des immeubles et un Gabdorin qui fouillait les poubelles de la rue. Elle avançait lentement, attentive aux alentours. Rien n'indiquait l'emplacement du camp de réfugiés dont le Nu-Cosian lui avait parlé.

Tandis qu'elle marchait dans les ruelles plongées dans la pénombre, elle sentit son bras se faire attraper. Elle sursauta en poussant un cri vite étouffé par une main étant venue se placer sur sa bouche. La personne l'ayant attrapée se tenait derrière elle et serrait Deyniss contre elle. A sa voix, Deyniss reconnu qu'il s'agissait d'un homme assez jeune, sans pouvoir le voir.

"Silence. Il ne faut pas te faire repérer ici. Suis moi" lui murmura-t-il à l'oreille.

Deyniss se retourna aussitôt qu'il desserra son emprise sur elle. Elle pu déterminer, malgré l'obscurité, la silhouette d'un homme de bonne taille. Il portait un tissu cachant son visage jusqu'au haut de son nez. Elle ne pu donc voir que ces yeux marrons et ses mèches brunes en pagaille. Il portait sur lui l'attirail d'un agent de terrain. Dans la plus grande des confusions, elle décida de le suivre sans même lui demander d'explication.

Ils rentrèrent tous les deux dans un vieil entrepôt non-loin du précédent quartier. L'homme alluma une faible lampe. Il retira ses gants, scruta rapidement le fond de la salle remplie de babioles et pièces détachées rouillées. Il déposa sa veste sur un fauteuil dont le cuir déchiré laissait sortir le rembourrage. Deyniss patientait debout et immobile. L'étranger finit par refermer la grande porte métallique derrière eux.

"Qu'est-ce que tu es venue faire ici ?
- Rien, je me suis perdue.
- Tu crois que c'est le bon endroit pour se perdre ?
- Je ne suis pas d'ici.
- Je le vois bien. *désignant ses vêtements d'un geste du menton* Rien que ton blouson semble valoir plus que la vie d'une fripouille dans ce sous-quartier.
- Je te dis que je ne savais pas. *haussant le ton*
- Peu importe; tu vas rester là jusqu'à demain matin. Je t'interdis de sortir."

Deyniss fronça les sourcils. Elle n'avait jamais eu pour habitude de devoir obéir à des ordres d'une telle manière; seul son père avait autorité sur elle, mais il ne l'avait jamais vraiment exercé.

"Qui es-tu ? demanda-t-elle.
- ... Ton sauveur pour ce soir. Je surveille ce quartier depuis un bout de temps. C'est pas là qu'il faut traîner le soir. Garyija et ses bouffons font la loi ici dès la tombée de la nuit.
- Tu es de la police ?
- Non, pas vraiment. Mais tu n'as pas besoin d'en savoir davantage. Dors maintenant, tu repars dès demain matin."

Il lui désigna du doigt un lit composé d'un fin matelas et d'un drap déchiré. L'inconnu, quant à lui, s'installa sur le fauteuil en cuir et se couvrit d'un minuscule drap.

Deyniss se coucha sans rien dire. Elle n'avait pas compris tout ce qui lui arrivait. Le sommeil ne lui vint pas en raison du décalage horaire et de l'angoisse que sa fugue lui insufflait. 

Après cinq longues heures à chercher le sommeil, Deyniss entendit du mouvement dans la pièce. Elle ouvrit un œil et aperçu l'inconnu concentré à un bureau sur lequel il utilisait un petit réchaud. Elle l'observa attentivement. Il n'avait ni l'air d'être un voyou des bas quartiers, ni l'air d'un agent de la sécurité.

Au bout de quelques minutes, il vint tapoter l'épaule de Deyniss, qui mimait de dormir. Celle-ci fit semblant de se réveiller.

"Il est temps de partir, lui annonça-t-il."

Il déposa un baluchon devant Deyniss, dans lequel il avait enveloppé un petit pain d'Alderaan. Il se dirigea vers la porte en fer et l'ouvrit. La lumière matinale entra subitement dans l'entrepôt dont les rayons de Alderaan Prime avait déjà réchauffé la taule. 

Deyniss se leva rapidement, passant mécaniquement sa main dans ses cheveux. Elle saisit le baluchon et le glissa dans l'une des poches intérieures de son blouson. Puis, elle s'approcha de l'entrée métallique où l'attendait l'homme. Elle franchit le seuil et se retrouva à l'extérieur. Le jeune homme fit de même et verrouilla la porte après lui. 

"Prends garde maintenant. Et ne reviens pas par ici."

La jeune Aldraigienne ne su pas quoi répondre; un merci lui semblait étrange et l'idée même de l'interroger ne lui semblait pas approprié. Quoi qu'il en soit, l'inconnu partit rapidement dans une direction, disparaissant au croisement de la première ruelle.

Deyniss à nouveau seule inspecta les alentours. Il lui fallait maintenant profiter de la journée pour trouver ce camp dont elle avait entendu parler la veille.


_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   Jeu 25 Mai - 19:12

Se retrouver

Deyniss avait passé la première heure de la matinée à sillonner les ruelles de la ville, en vain. Aucun repère, aucune indication. Elle s'était décidée d'interroger les passants, mais tous lui tournaient le dos successivement ou pressaient le pas pour continuer leurs chemins.

Elle finit par se diriger vers un Devaronien qui ne semblait rien faire que tenir les murs de son quartier.

"Je cherche à savoir où se trouve le camp de réfugiés de la ville. Est-ce que vous pouvez m'aider ?
- En échange de quoi ?
- ... Bah... je chercher juste mon chemin.
- Et tu me donnes quoi en échange ? 50 crédits.
- Mais !...
- C'est pas moi qui le cherche le camp. Si tu veux savoir, amène l'oseille."

Deyniss était bien confuse. Peut-être que ce Devaronien allait être le seul en mesure de la diriger. Elle se décida de sortir les crédits qu'elle avait emportés avant de partir. Son interlocuteur se montra tout de suite plus coopératif et indiqua le chemin le plus court pour s'y rendre, après quoi, il se décida à partir.

Suivant scrupuleusement les indications, Deyniss découvrait une nouvelle partie de la ville. Dans ce quartier, tout semblait avoir été reconstruit. Tout était bien plus propre que ce qu'elle avait eu l'occasion de voir plus tôt.

Elle arriva au lieu indiquer par le Devaronien, mais contrairement à ce qu'elle voulait, elle ne trouva aucune trace d'un quelconque camp de réfugiés. Il y avait un bâtiment imposant, décoré par de larges banderoles oranges. Deyniss commençait à s'en vouloir d'avoir été aussi crédule et de s'être fait rouler.

Après la déception, elle se décida à entrer. Peut-être, se disait-elle, qu'à l'intérieur quelqu'un serait capable de la diriger vers le bon endroit. Une fois entrée, elle découvrit un grand hall lumineux. Des banderoles oranges brodées semblaient tomber du plafond et se dérouler juste au-dessus d'elle. Une fontaine au centre créait un atmosphère relaxant. Elle entendait quelques bruits de pas dans les couloirs débouchant sur la pièce centrale, mais ne vit personne.

C'est alors qu'elle se décida à inspecter la bâtisse et pénétra dans l'un des couloirs. Elle le longea, notant un grand nombre de portes fermées tout le long. Ceci lui semblait davantage être un dortoir qu'un camp pour réfugiés. Après moins d'une minute d'inspection, elle tomba nez-à-nez avec une jeune femme dans une aube de soie marron. Cette dernière fit un pas en arrière, visiblement surprise.

"Ho ! 
- Ha pardon, je ne voulais pas vous surprendre, commença Deyniss visiblement embarrassée. Je me suis perdue et je cherchais quelqu'un pour me donner mon chemin, alors je suis entrée et je...
- Vous n'êtes pas de l'enclave ?
- De l'enclave ?
- Oui. Vous vous trouvez dans l'enclave Jedi d'Alderaan.
- Qu-... ? Comment ça ? Je ne... On m'a dit de trouver un camp de réfugié à cet endroit.
- Vous n'y êtes pas. Venez avec moi, je vais vous mener à mon maître. Il pourra vous guider."

Deyniss suivit alors la jeune femme en silence. Elle l'inspectait scrupuleusement. Jamais auparavant elle n'avait été amenée à croiser des Jedi. Elle n'en avait seulement entendu parler que lorsque son arrière-grand-père avait été arrêté par les forces de Fenn.

Elle entra dans une salle, où ne se trouvait qu'une armoire modeste et un tapis sur lequel méditait un homme habillé lui aussi d'une aube marron et à la chevelure grisonnante. 

"Maître, commença la jeune femme. Excusez moi de vous déranger, mais je vous amène cette jeune femme. Elle se dit être perdue."

Le Chevalier Jedi se releva et fit face à Deyniss. Il y eut un temps de silence avant que le jedi ne prenne la parole.

"Qui es-tu ? demanda-t-il.
- Je suis Deyniss. Je me suis perdue. Je ne veux pas vous déranger. J'essaye juste de trouver un camp de réfugiés que l'on m'a indiqué être ici.
- Hé bien, mon enfant. Tu ne t'es pas perdue. Tu es arrivée au bon endroit. Mais je suis dans le regret de t'apprendre que le camp n'existe plus depuis une dizaine d'années. Ce temple a été construit sur l'espace laissé vacant."

Deyniss inspira brièvement. Elle était abattue. Même le Nu-Cosian s'était joué d'elle, pensa-t-elle.

"Mais pourquoi recherches-tu ce camp ? Es-tu à la recherche de quelqu'un ?
- Non. Je viens d'arriver sur Alderaan. Je n'ai nulle part où aller et on m'avait dit de me rendre dans ce camp pour passer mes premiers jours avant de trouver autre chose.
- Hé bien, nous t'offrirons un toit, si tu l'acceptes.
- Vous proposez de m'héberger ? Mais je n'ai quasiment plus rien sur moi pour vous payer.
- Prends ceci comme un acte gratuit. Tu pourras repartir dès que tu seras prête, mais en attendant, le temple sera ta maison. Padawan, vas donc trouver une chambre pour Deyniss et assure toi que le conseil soit informée de l'arrivée d'une nouvelle résidente.
- Oui, maître."

La padawan fit signe à Deyniss de la suivre. Confuse, cette dernière salua d'un geste de la tête maladroit le Chevalier avant de suivre la padawan.


_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   Jeu 25 Mai - 22:25

Perdue ?

Chevalier Luren, voilà son nom. Le jedi aux cheveux gris qui avait pris la décision d'accueillir Deyniss pour quelques nuits était assis avec d'autres chevaliers dans le grand réfectoire pour le dîner. Deyniss, elle s'était assise à une bonne distance, deux tables plus loin. Elle avait commencé à manger seule. La nourriture ne lui déplaisait pas. Elle ressemblait même à ce qui pouvait se faire sur Aldraig IV.

Après quelques minutes passée toute seule, Deyniss remarqua que la jeune padawan rencontrée plus tôt venait de rentrer dans la pièce. Celle-ci vint s'asseoir aux côtés de Deyniss.

"Salut. Je vois que tu es toute seule. Je peux me mettre ici ?" 

Deyniss répondit oui par un hochement de tête.

"Je m'appelle Marva. Je suis la padawan du Chevalier Luren que tu as rencontré plus tôt. Donc, toi c'est Deyniss, c'est bien ça ?
- Oui...
- ... et tu ne viens pas d'Aldéraan ?
- Non je suis arrivée qu'hier soir dans la nuit.
- Tu as passé la nuit dehors ?
- Non, j'ai été hébergée par... par quelqu'un en arrivant.
- Quelqu'un ? 
- Je ne sais pas qui c'était. Je n'ai pas pu connaître son nom.
- Bon peu importe. Ici, tu es comme chez toi. Enfin, j'espère que tu trouveras bientôt ton propre chez toi.
- Mais pourquoi ton maître a décidé de me laisser rester ici ? Vous n'hébergez pas tout le monde, si ?
- Ha... je ne pourrais pas parler à la place de mon maître. Mais je pense qu'il ne tenait pas à refuser de venir en aide à une personne dans le besoin.
- Si tu le dis..."

Tandis que les deux jeunes femmes terminaient leurs repas, Deyniss remarqua un personnage bien particulier entrer dans le réfectoire. Elle cru reconnaître le Nu-Cosian qu'elle avait rencontré lors du voyage vers Alderaan. Celui-ci se dirigea lentement vers le Chevalier Luren. Après lui avoir adressé quelques mots, ils partirent tous les deux du réfectoire.

Deyniss qui n'avait pas perdu une miette de la scène arrêta de manger en les voyant partir. Elle prétexta à Marva de ne plus avoir fin et l'envie de se coucher pour quitter la table rapidement. Après avoir débarrassé son plateau aussi vite que possible, elle se rendit dans le même couloir que celui emprunté par le chevalier et le Nu-Cosian. 

Elle marchait lentement à présent, écoutant le bruit provenant de chacune des salles dont les portes étaient fermées. Elle pu entendre quelques commérages, des cours du soir,... Finalement, à une porte plus reculée, elle parvint à surprendre une discussion dont les deux voix étaient celles qu'elle recherchait. Elle tendit l'oreille et se mis à écouter à la porte, prenant garde à ne pas être surprise.

"Si cette fille est bien celle de Roybar Vonkan, alors nous courrons un risque conséquent, s'exclama le Chevalier Luren. La Maison Vonkan d'Aldraig IV va nécessairement chercher à la retrouver et vous savez tout comme moi les moyens qu'ils sont prêts à employer.
- Nous ne devons pas prendre de décision de manière si hâtive, corrigea le Nu-Cosian. Si cette dernière a pris la décision de se séparer de sa famille, c'est qu'elle doit avoir une bonne raison.
- Vous pensez qu'elle est en danger sur Aldraig IV ?
- Non, pas dans l'immédiat. Mais j'ai senti, et vous aussi, que la jeune fille est sensible à la Force. Il est de coutume dans leur famille d'envoyer leurs éléments sensibles sur Dromund Kass pour qu'ils soient formés à devenir des Sith.
- Donc vous pensez qu'elle a voulu fuir pour cette raison ?
- Il est fort probable.
- Mais vous savez qui elle est. Elle est de la Maison Vonkan. Avez-vous oublié ce que sa grande tante a fait subir à Aldraig IV, tout comme son arrière-grand-père avant elle ? Elle représente un danger. Nous n'avons aucune idée de ce dont elle est capable. Et puis..."

"Deyniss ?" fit une voix féminine derrière elle.

Marva se tenait derrière Deyniss. Elle avait l'air intriguée.

"Deyniss, qu'est-ce que tu fais ? Qui est là ?" *désignant la porte*

Deyniss ne répondit pas. Elle se sentait piégée. Si elle restait là un instant de plus, les deux personnes à l'intérieur ne tarderaient pas à sortir. Dans un mouvement de panique, Deyniss parti précipitamment, bousculant Marva en passant. Elle couru dans le couloir, jusqu'au grand hall. Celui-ci était désert. Elle en profita pour rejoindre l'extérieur tout aussi vite.

Une fois dehors, Deyniss faisait face au froid de la nuit. Elle ne pouvait rester là, si elle ne voulait pas être rattrapée. Elle se précipita alors dans les ruelles adjacentes pour s'éloigner au mieux du temple.

Une fois suffisamment loin du temple, elle s'arrêta de courir. Elle n'était pas très endurante et elle s'en voyait contrainte de se pencher, les mains sur les genoux pour reprendre son souffle. C'est à cet instant qu'elle se sentie poussée par quelqu'un sur le côté. 

Deyniss se retrouva par terre, à bout de souffle. Un homme et un Gand se tenaient au-dessus d'elle. A en croire leurs odeurs d'alcool, ces deux là venaient de sortir du club de nuit d'à côté. Le Gand s'avança vers Deyniss et l'agrippa par les cheveux. Elle essaya de se débattre, mais le Gand la gifla si fort qu'elle fut totalement sonnée.

Un tir de blaster se fit entendre et immédiatement après, le Gand lâcha Deyniss et s'effondra au sol. L'humain, quant à lui, pris de panique s'enfuit aussitôt, tout comme les passants de la ruelle.

Deyniss se trouvait alors seule, au sol, avec le cadavre du Gand traversé d'un tir de blaster. Elle mit quelques secondes avant de reprendre ses esprits. Mais avant d'y voir plus clair, elle remarqua une silhouette au-dessus d'elle. Une main agrippa son bras pour qu'elle puisse se relever. Une fois debout, Deyniss regarda qui venait de lui venir en aide. Elle eut un moment de surprise lorsqu'elle reconnu l'homme de la nuit dernière.


_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   Jeu 25 Mai - 23:31

Retrouvailles

Deyniss n'a pas posé de question sur le chemin. A vrai dire, elle n'avait pas du tout parlé pendant ce laps de temps. Elle suivait l'homme qui venait de la sauver une seconde fois, jusqu'à la même planque que la nuit passée. Une fois à l'intérieur, l'inconnu regarda deux fois à l'extérieur avant de refermer la porte métallique.

Il portait toujours le tissu qui remontait sur son visage jusqu'au haut de son nez. Il fit le tour de Deyniss qui s'était assise à la même place que la veille. Puis, il vint s'asseoir sur la chaise au cuir déchiré.

"Pourquoi es-tu partie du temple ? demanda-t-il sur un ton froid.
- Je n'avais pas à y être. Ce n'était pas ma place.
- Alors pourquoi t'y es-tu rendu ? 
- Parce qu'on m'a dit que je trouverai un endroit où loger là-bas.
- C'était le cas, non ? Alors ? Pourquoi as-tu fui ?
- Ils n'allaient pas m'accepter et...
- Et ?
- Et j'étais un danger à leurs yeux."

Deyniss commençait à craquer. La pression qu'elle avait accumulée depuis les derniers jours la poussait subitement aux larmes. L'inconnu interrompit ses questions. Il se leva pour chercher une boisson chaude pour Deyniss. Puis il revint rapidement, lui la proposant. Deyniss reprenait doucement son état normal, serrant la tasse chaude entre ses mains.

"Pourquoi faites-vous tout ça pour moi ? demanda-t-elle."

Le jeune homme mit un temps avant de répondre à la question de Deyniss. Finalement, il décida d'abaisser le tissu cachant son visage.

"Je m'appelle Aeron Aldan. Je travaille pour la Maison Texia."

Deyniss eu un moment de silence. Tout cela l'intriguait maintenant au plus haut point. Les questions fusaient dans son esprit. Pourquoi la Maison Texia s'intéressait à elle ? Comment l'avaient-ils retrouvée sur Alderaan ? Que lui voulaient-ils ? Et cela avait-il un lien avec sa défunte mère, Marssa Texia ?

"Je n'arrive pas à toujours pas à comprendre pourquoi ? demanda-t-elle une fois de plus.
- Deyniss, vous faîtes partie intégrante de la Maison Vonkan, mais aussi de la Maison Texia. Le suicide de votre mère n'a pas rompu les liens du sang qui vous unissent à la Maison Texia. En venant ici vous niez l'héritage de la Maison Vonkan qui vous constitue. C'est une opportunité pour vous reconstruire. Et la Maison Texia tient à ce que vous puissiez prendre la meilleure décision.
- Mais comment m'avez-vous retrouvé ce soir ?
- J'ai profité de vous offrir à manger dans un baluchon pour glisser un traqueur sur le tissu."

Deyniss hocha la tête en prenant une gorgée de sa boisson chaude.

"Deyniss, vous allez rester ici, maintenant. Il faut que vous vous remettiez les idées au clair sur ce que vous comptez faire.
- Je verrai. Je ne tiens pas à vivre une fois de plus enfermée, prise au piège.
- Bien entendu, mais vous... Attendez. Silence."

Tandis que les deux aldraigiens se turent, des bruits de pas se firent entendre à l'extérieur, comme si l'on tapait d'un métal puissant sur le sol. Ces pas semblaient suivre le trottoir longeant l'entrepôt. Ils cessèrent nets devant la porte métallique.

Il y eu un instant de silence qui dura une éternité. Deyniss était pétrifiée. Aeron bougeait lentement pour ne pas faire de bruit. Il posa sa main avec précaution sur son blaster.

Soudainement, comme déchirant le silence, le son strident de l'allumage d'un sabre laser vint précéder deux violents coups de sabre sur la porte en métal. Celle-ci fut projetée par un poussé de Force puissant. Les débris vinrent heurter le matériel informatique de l'entrepôt, dans un vacarme assourdissant.

Deux jambes, l'une après l'autre; une silhouette masculine apparue dans l'entrepôt. La faible lampe ne permettait pas de la discerner aisément. Aeron tira un coup avec son blaster en direction de l'arrivant. Ce tir fut aussitôt paré par l'assaillant d'un mouvement adroit de son sabre à la lame écarlate. Aeron s'y reprit une seconde fois, mais son tir fut une fois de plus dévié. Son arme lui fut rapidement arrachée des mains par la Force, tandis que l'assaillant avançait vers les deux jeunes pris au piège.

Une fois l'attaquant, tout de noir vêtu, arrivé au centre de la pièce, Aeron activa un levier, faisant s'effondrer une pile de caisses d'une étagère. L'assaillant fut recouvert par les caisses.

"Cours Deyniss !! Court !!" cria Aeron.

Deyniss se leva d'un bond, elle se précipita vers la sortie en longeant le mur de gauche, tandis que Aeron longeait celui de droite. Ils approchèrent tout deux de l'entrée de l'entrepôt. Deyniss franchit rapidement le seuil de la porte pour sortir, mais s'arrêta aussitôt, voyant Aeron resté à l'intérieur. Ce dernier tentait d'activer un autre piège de l'entrepôt en tirant sur un levier, mais celui-ci semblait grippé et refusait de bouger.

Au bout de quelques secondes, l'assaillant finit par repousser les caisses qui le recouvraient par la Force, les projetant aux quatre coins de l'entrepôt. L'une d'elle vint frapper violemment Aeron au bassin. Ce dernier tomba à terre devant l'entrée de l'entrepôt.

De nouveau debout, l'attaquant avançait désormais vers cette entrée, au pied de laquelle Aeron se trouvait, à mi-distance entre l'assaillant et Deyniss, qui ne pouvait plus bouger, pétrifiée. 

"Sauve toi..." supplia Aeron à Deyniss, tandis qu'il tentait de ramper vers l'extérieur.

D'une seule traction de Force, le Sith attira à lui Aeron qu'il embrocha sur son sabre rouge. Puis, il le propulsa dans un recoin de l'entrepôt.

Deyniss fut prise d'un relent, voyant Aeron mourir ainsi. Mais elle ne put rester plus longtemps. Le Sith s'approchait dangereusement d'elle. Elle partit en courant du plus vite qu'elle le pouvait. Après deux minutes de course folle, elle s'arrêta à bout de souffle et gagnée par un point de côté.

Il ne fallut pas plus de temps au Sith pour la rattraper. Deyniss était incapable de fuir. Elle se sentait maintenant plus faible que jamais.

Son destin avait-il fini par la rattraper ?


_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   Ven 26 Mai - 13:18

La fin de la cavale

Le Sith propulsa Deyniss d'une poussée de Force contre une poubelle métallique. Deyniss se retrouvait au sol, emplie d'une douleur au dos et aux côtes. Sa frustration était grande de ne pas pouvoir contre-attaquer.

"Maintenant, la morveuse, tu vas venir avec moi. La Maître ne veut plus attendre."

Deyniss levait la tête vers le Sith qui approchait d'un pas ferme. Elle ne savait pas de qui il pouvait bien s'agir, mais pour elle, tout cela ne présageait rien de bon. Dans un dernier espoir en tenta de se relever, mais la douleur et la fatigue l'empêchaient de bouger.

Le Sith souleva alors Deyniss par la Force en lui tenant le col. Elle flottait dans les airs, tout en essayant de se débattre, mais en vain.

Soudainement, le Sith fut projeté par une force invisible en arrière et Deyniss tomba alors immédiatement au sol, libérée de son emprise.

Une personne habillée d'une large robe bouffante termina son bond juste entre Deyniss et le Sith. Elle était comme tombée du ciel.

"Rebroussez chemin, Sith. Cette enfant ne partira pas avec vous." décréta la femme tout juste arrivée.

Deyniss ne parvenait pas à voir le visage de la personne, qui lui tournait le dos. Selon Deyniss, il s'agissait d'une femme. Sa voix laissait deviner qu'elle était relativement âgée.

Le Sith se releva tranquillement. Il hocha non de la tête. D'un geste, il ralluma son sabre laser et se jeta à corps perdu contre l'arrivante. Celle-ci eut le bon réflexe de dégainer son sabre pourpre pour parer le coup de l'adversaire.

Le poursuivant attaquait la femme par de multiples attaques violentes, manquant parfois de technique. Il la fit reculer sur plusieurs mètres, tandis qu'elle déviait non sans difficulté les coups de son adversaire.

Sous les yeux de Deyniss, la femme utilisa la Force pour attirer un speeder, qui vint s'écraser sur le Sith, le faisant ainsi chuter deux mètres plus loin sur sa droite.

Ce dernier finit par se relever assez vite. Une aura écarlate flottait autour de lui. Il arracha par la Force le sabre pourpre des mains de son opposante. Dépourvue de son moyen de défense, cette dernière se concentra, joignant ses deux mains l'une à l'autre.

Le Sith débuta sa course pour arriver au niveau de la femme. Arrivée assez proche, il bondit, croisant ses bras, prêt à les détendre pour la taillader en croix. Mais avant qu'il ne put l'atteindre, la femme projeta de ses deux paumes une aura de turbulence qui vint frapper le Sith violemment. L'aura emporta le Sith dans le sens contraire, jusqu'à l'écraser contre le mur opposé.

Il ne bougeait plus et l'opposante approchait de lui. Elle saisit par la Force son sabre pourpre laissé tombé par le Sith dans sa chute. Arrivé à hauteur de ce dernier, elle s'arrêta. Il leva la tête vers elle, sans pouvoir réagir. D'un geste franc, elle alluma son sabre et sépara la tête de l'adversaire du reste de son corps.

Elle resta quelques secondes silencieuse. Puis, elle se retourna et se dirigea vers Deyniss, toujours au sol et se tenant les côtes. Elle s'agenouilla auprès de l'aldraigienne. Deyniss remarqua alors que la femme portait un bandeau sur ses yeux, cachant visiblement sa vision.

"Deyniss, tout va bien maintenant. Ne bouge pas. Une équipe de secours va venir s'occuper de toi.
- ... Qui ? Qui êtes-vous ?
- Je suis le Maître Jedi Dalearr."

Deyniss ne comprit pas pourquoi la Jedi lui était venue en aide. Le soir-même, elle avait quitté l'enclave. Il n'y avait aucune raison pour qu'un Jedi cherche à la retrouver.

Que pouvaient-ils encore vouloir d'elle ?


_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 786
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   Sam 27 Mai - 11:32

Réveil

Non sans un bon mal de crâne, Deyniss sortait de son sommeil. Elle se découvrait installée sur un lit d'hôpital. Par réflexe, elle tâta son corps pour comprendre ce qu'il lui était arrivé. Elle ressentit une douleur au niveau des côtes. Par chance, elle ne souffrait que d'un hématome superficiel.

Elle se releva et s'assit sur son lit. Un médecin vint rapidement à sa rencontre.

"Madame, vous ne devriez pas bouger jusqu'à ce qu'on vous y autorise.
- Où suis-je ?
- Vous êtes à la caserne Yanaa. Vous avez été amenée ici par le Maître Jedi Dalearr. Vous souffrez d'un hématome suite à une mauvaise chute. Il semblerait que celui-ci disparaîtra dans quelques jours."

Deyniss était bien embêtée. Non seulement, elle ne savait pas ce que la Maître Jedi voulait d'elle, mais désormais, elle ne savait plus quelle décision prendre pour la suite. En effet, elle ne pouvait réussir à se concentrer pour trouver un nouveau plan.

"Je vais appeler Maître Dalearr. Elle tient à vous voir." termina le médecin avant de quitter la salle.

Ni une, ni deux, Deyniss se leva, se délivra de la grande aube médicale et se saisit de ses vêtements. Elle s'habilla avec précipitation. Mais il était déjà trop tard. Maître Dalearr entra, remerciant le médecin, qui s'en alla. Deyniss reconnu la femme qui lui était venue en aide.

"Mon enfant, tu ne devrais pas t'agiter ainsi. N'ais crainte, nous ne te voulons pas de mal. Bien au contraire.
- Pourquoi m'avez-vous amenée ici ? Et pourquoi m'avez-vous sauvée ? Vous me suiviez ?
- Doucement, doucement. Il est vrai que tu mérites des explications. Assois toi donc."

La Maître Jedi s'assit sur le lit et Deyniss en fit de même, peu après.

"L'enclave d'Alderaan a suivi ton départ d'Aldraig IV. Cela faisait maintenant plusieurs années que la Maison Vonkan n'avait pas eu de membre sensible à la Force. Nous savons que ces derniers sont envoyés sur Dromund Kass pour être formés à devenir des Sith. Et Aldraig IV a bien trop souffert de leur oppression pour que nous ne puissions réagir.
- Vous vouliez vous débarrassé de moi ?
- Non, il est toujours possible d'éloigner un jeune être de la corruption du côté obscur. Tu n'y as pas été exposée jusqu'à présent.
- Mais maintenant que j'ai quitté Aldraig IV, je ne risque plus de partir pour Dromund Kass.
- Malheureusement, mon enfant, cela ne t'assure pas une parfaite sécurité. Tu es la petite nièce d'Anallya Vonkan devenue une Seigneur Sith cruelle dans la Bordure Médiane.
- Ce qu'a fait ma tante ne conditionne pas ce que je suis.
- Il se trouve qu'il existe un risque. Ta tante a noué un lien fort avec votre Culte, une émanation unique de la Force. Une émanation puissante désormais susceptible de se corrompre.
- ... Et vous pensez...
- Oui. Il est possible que le lien qui t'unit à ta tante t'amène à suivre ce même destin et que cela mène une fois de plus au malheur d'Aldraig IV.
- Non ! Ce n'est pas possible. Je ne suis pas comme elle !
- Doucement. Rien ne te condamne à suivre cette voie. Tu dois te préparer à affronter cette éventualité. C'est pourquoi je t'ai recueillie. Je te protégerai de ce destin tragique. Mais pour ce faire, tu dois commencer par te reposer. Nous allons avoir beaucoup de travail."

Maître Dalearr se leva tranquillement. Elle quitta la pièce, laissant Deyniss seule. Ce que venait de lui apprendre la Jedi la perturbait au plus haut point. Néanmoins, la perspective de pouvoir maîtriser son destin réveillait en elle un nouvel espoir. Peut-être, pensa-t-elle, que Maître Dalearr ferait d'elle sa padawan et qu'elle pourrait un jour devenir une vraie Jedi.

Sur cette dernière pensée, Deyniss se rallongea. Elle ferma les yeux et bientôt, elle s'endormit d'un sommeil apaisé.


_________________
Gloire à l'Empire
@Sosh_BM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deyniss Vonkan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deyniss Vonkan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle de Pradzia :: Dossiers du Cercle :: Les membres du Cercle :: Données Impériales-
Sauter vers: