Jeu Vidéo; Star Wars; Star Wars The Old Republic; forum communautaire; Rôle Play; MMORPG.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Seigneur Aelkoteb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aelkoteb

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 11/01/2014
Age : 23
Localisation : Sous les tropiques

MessageSujet: Seigneur Aelkoteb   Jeu 13 Aoû - 10:56

(Post d'Etat-Civil a venir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelkoteb

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 11/01/2014
Age : 23
Localisation : Sous les tropiques

MessageSujet: Re: Seigneur Aelkoteb   Jeu 13 Aoû - 10:58

Fragments de Memoire en vrac.


Comment définir le point focal d'une existence longue de deux siècles ?
Pour lui, c'était le souvenir d'un sourire. Un sourire qui avait récompensé presque 50 ans de labeur, l'avait accompagné pendant la centaine suivante et lui manquait atrocement depuis sa disparition, il y avait cela 48 ans.
On peut dire beaucoup de choses avec un simple sourire. Joie, tendresse, moquerie, férocité, abandon, rire, haine, mepris... Le sien exprimait tout cela.

Il se souvenait encore de la première fois ou il avait vu ce sourire.
Un éveil furtif, alors que la Modeleuse œuvrait encore sur son corps, le transformant, le renforçant, le mutant toujours plus loin, pour aboutir son œuvre, son Prétorien, le chef-d’œuvre qui la ferait devenir Maître Modeleuse aux yeux de ses pairs. Un échange de regards, l'un flou et douloureux, l'autre clair, vif et déterminé, concentré sur son œuvre. Et pourtant, malgré l'étrangeté du bloc médical ou les deux se trouvaient isolés, malgré l'odeur omniprésente du sang frais et même malgré la position de chacun, l'un sanglé sur une froide table chirurgicale de métal, étendu dans la lumière crue d'un chirurgion, l'autre debout, les mains jusqu'aux coudes dans le torse de sa création, un sourire avait fleuri.

Un sourire réciproque, le temps d'une communion éphémère. Douloureux, crispé, exultant, inquiet, heureux pour l'un, confiant, doux, appréciateur, encourageant, déterminé pour l'autre. Une brève seconde a la lisière de l'inconscience avant de replonger dans le néant, un soutien qui l'avait sûrement fait survivre a l'épreuve terrible du Modelage.

Une brève seconde qui le hantait a l'heure actuelle, toujours aussi vivace 141 ans plus tard, en contemplant le vaisseau décrépit ou tout avait commencé et fini. Une malédiction de mémoire en somme.D'autant plus que tout ceci était faux. La réciproque avait été un mensonge. Il le savait maintenant. Et cela faisait d'autant plus mal qu'il avait été parfaitement sincère. Et qu'il avait créer de lui-même la plus forte des chênes, la plus douloureuse a rompre.

Encore une fois, il revenait en arrière, 48 ans plus tôt, sur le pont 3 du vénérable « Malevolent », le vaisseau-temple des Modeleurs. Le jour funeste de la fin de tout, quand les guerriers aux services de ces derniers les avaient exterminés, dans une orgie de violence que l'histoire ne connaîtrait jamais. Quand il avait pris de ses mains la vie de sa compagne, afin que ses frères d'armes ne s'en charge pas. Oh, il avait hésité, tergiversé, avait même failli l'épargner. Avant son sourire. Le dernier, le plus vénéneux de tous, celui qui lui avait fait perdre la tête. Celui qui révélait les vrais sentiments de sa Modeleuse quand a sa création, un dédain inhumain, une haine farouche, un mépris profond de sa naïveté. Quand il avait repris ses esprits, elle gisait morte, tranchée en deux morceaux nets, a dix mètres l'un de l'autre. Et il avait commencé a se mentir. A oublier volontairement ce dernier sourire. A chérir le souvenir d'un siècle passé a ses cotés. A mourir doucement, en regrettant son geste plus profondément chaque jour.

Secouant la tête doucement, il ressortit de sa rêverie, un sourire féroce qu'il n'arborerait jamais en public aux lèvres. Maintenant, ses yeux avaient été dessillés par une autre a l'existence d'exception. Maintenant, il voyait son erreur, son fourvoiement. Maîtrisant sa pulsion d’écraser le bouton face a lui du poing pour en finir, il s'était résolu a encore une fois peser sa décision. Fallait il vraiment le faire ?



Alors que l'Intercepteur de classe Fury franchissait la vitesse de la lumière pour prendre le chemin du retour en hyperespace, les derniers débris du vénérable « Malevolent », croiseur de classe Centurion décrépit aux 300 ans d'histoire, finissaient de disparaître dans un des nombreux trous noirs de la Gueule. Du passé, il ne restait même plus un débris de carlingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Seigneur Aelkoteb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Seigneur des Neaux
» Seigneur nain boosté défense, rentable ?
» Seigneur vampire sur base de Sinople
» Falkord devient seigneur templier!!!!!!!!!
» Le Seigneur des Anneaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle de Pradzia :: Dossiers du Cercle :: Les membres du Cercle :: Données Impériales-
Sauter vers: