Jeu Vidéo; Star Wars; Star Wars The Old Republic; forum communautaire; Rôle Play; MMORPG.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Seigneur Noir Pradzia [En Cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiri
Ton Dieu
avatar

Messages : 1497
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 24
Localisation : Marseille

MessageSujet: Le Seigneur Noir Pradzia [En Cours]   Ven 3 Juil - 15:38

--- Archives de l'Ordre Sith ---

Inaya Runan

Nom: Runan    
Race: Twi'lek
Prénom: Inaya
 Groupe Sanguin: A+
Âge: 42 années standard Galactiques

Holo-portrait:
 

Statut: Sith
Date de Naissance: 28 BTC
Rang: Seigneur Noir - Darth
Lieu de Naissance: Ryloth
Nom Sith: Pradzia
Signe distinctif: Tatouages de rituel Sith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pradzia.forumactif.org
Kiri
Ton Dieu
avatar

Messages : 1497
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 24
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Le Seigneur Noir Pradzia [En Cours]   Lun 17 Aoû - 16:27

Le soleil se levait sur Vjunn. Les rayons du soleil pénétraient dans la Chambre de Darth Pradzia par la baie vitrée. Le bouclier déflecteur protégeant la Sith lors de son sommeil, les rayons du soleil reflétaient le bleu dans ce monde orange. Des Statuettes en métaux précieux, des colonnes de "marbre" et une grande fresque usée par le temps dans une vitrine. Voilà la composante de sa chambre. Bien évidemment, une lit de grande taille trônait au milieu de la pièce recouvert d'étoffes rouges sang et des draps orangés. La toile anti-insectes qui recouvrait le lit était de grande qualité, si bien, qu'on aurait pu croire à des rideaux ornés de motifs circulaires noirs.

Après un long bâillement aigu, une silhouette semblait se matérialiser dans le lit, et les draps débordant bougeaient en conséquence. Et dans une tenue ample et souple, la Twi'lek rouge se leva. Ses yeux violet fixèrent longtemps l'horizon par la fenêtre. Plus un "bug" du matin que l'admiration du paysage, celui-ci étant connu par la Sith depuis le temps. Lassant. Il était devenu lassant. Mais elle ne pouvait pas demander à encore changer de chambre. Enfin si elle le pouvait. Elle aurait pu l'exiger. Mais elle estimait que perdre du temps à ça c'était montré son indécision. Un Chef indécis est sûrement la pire personne à suivre.

Quelques minutes plus tard, elle était dans sa salle sanitaire personnelle. Elle était dans une grande bassine, recouvert de mousse et d'eau chaude. Si chaude que les murs et les miroirs étaient recouvert de buée. Les douches soniques? Seulement en orbite. A terre, elle avait ses petits caprices comme tout bon Sith qui se respecte. Un droïde vint lui apporter son Stimcaf dans sa baignoire directement. Hors de question de se détendre et de penser à la journée qui l'attendait. Non. Une introspection d'elle même suffisait.

Dans ses souvenirs, elle portait des chaînes. Poignets, bras, cou, rien n'était laissée aux hasard. Son ancien maitre et esclavagistes, feu le Seigneur Noir Keryh avait pris l'habitude de lui faire espérer acquérir le pouvoir. En la formant aux arts des Sith dans son plus jeune âge, il était persuadé que les races aliens ne pouvait rivaliser avec les Humains et autres Sith de Sang. Son passe temps favori? Former et éduquer les esclaves sensibles. Ainsi, ceux qui croupissent sur Korriban servent les intérêts du Maitre en l'informant. En fournissant de la main d'œuvre à ses alliés politiques. Rares sont ceux qui survivaient plus de quelques années sur la Planète Arides, berceau des Sith. La variable lui couta la vie. Ce qui fit doucement rire ses plus "fidèles" alliés, mais irrita les plus puristes de ces connaissances. Imaginez. Un esclavagiste vaincu malicieusement par un de ces propres esclaves. Généralement, les plus jeunes des esclaves étaient comme formatés pour servir fidèlement Keryh. Inaya Runan ne fut pas du lot. Un soupçon d'ambition, une affinité intéressante avec la Force, une faiblesse de l'esclavagistes...Cela a suffit à la Twi'lek Lethan ayant renier son nom pour le titre de Darth Pradzia.

Une fois sortit de ses pensées et de sa salle de bain, Darth Pradzia revêtit sa Tenue officielle. L'Agent Marshaa Jolinnar l'attendait patiemment devant sa porte. Elle se mit au Garde à vous à ala vue de la Sith, avant que celle-ci ne lui dise de se mettre au repos. Et en marchant le long du couloir menant à la Salle de Commandement de la forteresse de Vjunn, Marshaa lui listait son planning.

" Entrevue avec Lord Djinn à 8h00 standard, Conv. Holo. avec Lord Ritlia sur les récents évènements de la planète Garros IV à 9:30, inventaire des ressources totale de 9:35 à 12:00 en compagnie du Major Kartans et du chef du Cercle Stratégique, Lord Aelkoteb. Les Moffs Prétos et Grégorien déjeuneront en votre compagnie et celle de Lord Djinn. Vous reprenez à 14:00 pour discuter avec Lord Draz'ar sur les procédures de confinement d'urgence des laboratoires Impériales sous votre commandement.  Et à 16h30 ce sera revu des troupes puis cérémonie aux couleurs de l'Empire."

Ce qu'elle pouvait être bruyante, pensa la Sith. Mais le planning qu'elle annonçait était important pour qu'elle puisse s'organiser. Il est vrai qu'à ses débuts, elle avait tendance à déléguer de nombreuses tâches, mais aujourd'hui, elle a prit suffisamment d'expérience pour savoir que si elle souhaite que quelques chose soit bien fait elle doit le faire elle même. Sans compter le fait qu'il est important pour les troupes que le leader se mette en avant ainsi. Et c'est après avoir congédier l'Agent Marshaa qu'elle pu commencer sa journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pradzia.forumactif.org
Kiri
Ton Dieu
avatar

Messages : 1497
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 24
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Le Seigneur Noir Pradzia [En Cours]   Dim 23 Aoû - 14:41

L'introspection. Il s'agit d'une phase interne ou l'on se confronte à soi-même. Souvent perdu dans les souvenirs ou dans l'hypothèse d'un futur propre, c'est un des moments privilégiés ou Darth Pradzia peut se sentir le plus détendu. Elle inspectait ses souvenirs.

A cet époque, elle était encore Inaya Runan, une jeune fille de quelques années, elle approchait de son cinquième anniversaire. Sur Ryloth, dans l'hémisphère sud, une petite colonie vivait en harmonie avec la nature. Touchant du bois, sa tribu était encore libre. La notion de technologie et d'esclavages leurs étaient bien lointains. Cultivant la terre, et chassant le gibier, protégé par une nature dense et rocheuse, la petite colonie vivait pacifiquement. Inaya avait une petite cousine du nom de Kiramira. Elles avaient le même âge. Mais leurs comportements étaient déjà bien opposés. Calme, réfléchi et solitaire, Inaya passait son temps à se faire réprimander pour ses excursions en dehors des terres, et pour toute sortes de bétises que pouvait commettre une enfant de quatre ans.
En contraste complet, Kiramira était dynamique, irréfléchi et passait son temps à jouer avec des fleurs et autres plantes. Elle semblait passionnée par cela.

Eti aan a deleo, a selahet deleo. Mlisu'a!
(C'est une femelle, une magnifique femelle, félicitations! - Ryl)


[i]Inaya Runan. L'an 25 avant le Traité de Coruscant : Sa naissance ! Elle naquit dans une petite tribu Twi'lek en retrait des autres depuis plusieurs générations déjà. La tribu Ko'i-rol. (Soleil Solitaire – Ryl) Un modeste village dans l’hémisphère sud de la planète, aux origines communes aux autres, si ce n'est leur fort isolationnisme prononcée et leur méconnaissance complète de la Force, jugeant cela comme de la sorcellerie. Le climat tropical, aux limites de l'aridité, délimité par une vallée encerclé d'immenses falaises de roche rougit par le temps. Un fleuve traversant en amont, le village Ko'i-rol.

Certes, certains commerçant venait tenter leurs chances. Mais la mauvaise foi de certain prenait le dessus sur le groupe la plupart du temps. Ils refusaient de marchander avec eux. Et bon. Les Commerçants n'allait pas se donner beaucoup de mal pour une cinquantaine de paysans. Ah ça...D'aussi loin qu'elle puisse se souvenir, Kiramira n'as rencontrer de Twi'lek à quatre lekkus , signes de grandes intelligences et d'aisance social d'ailleurs, qu'à l'extérieur de sa modeste tribu archaïque.

Leurs indépendances vis à vis des autres et leur fermetures d'esprits, leur ont tout de même évité de réduire en esclavage les femelles. Certes, le pouvoir est gardée par un Homme désigné chef du Village, mais les femelles étaient moins bien rabaissés que leurs consœurs planétaires. La Tribu était peuplé de Ruthiens, Twi'lek à la peau bleue et de Lethiens, Twi'lek à la peau rouge. Kiramira appartenait à la sous-espèces des Ruthiens, par ailleurs.

Quatre années avait passée depuis la naissance de Kiramira et d'Inaya. Kiramira jouait dehors par un beau temps ensoleillé devant une propriété, dans le jardin, vêtu d'une étoffe de soie, en guise de tunique. Elle cueillait des fleurs de toutes les couleurs, les assemblant pour faire un magnifique bouquet. Enfin magnifique...tout est relatif. Elle mâchouillait une brindille pour ce faire les dents. Jusqu’à ce qu'une personne sorte de la propriété en question. Il s'agissait d'un vieux Twi'lek, maigrichon, toujours un chapeau de paille sur la tête. Les enfants du village le surnommait l'Oncle Rhi, c'était un vieux gâteux, qui passer ses journées a se plaindre mais chaque semaine il avait pour coutume de cuisiner de bons gâteaux pour les jeunes Twi'lek. Kiramira se retourna et le vit donc. Il plaça ses mains autour de sa ceinture, il semblait se balancer sur ces talons.

«Eh bien, jeune fille, je ne te dérange pas j'espère? » Dit-il avec une pointe d'ironie. « Ce n'est que la cinquième fois que je te demande d’arrêter de cueillir mes fleurs dans mon jardin, après tout. »
La jeune Kiramira ne trouva rien à dire pour sa défense, l'air apeurée à l'idée de se prendre un autre savon, tomba en arrière et rampa sur les fesses pour reculer, son bouquet de fleur dans sa main droite. D'une voix innocente et aigu, elle dit :

- "Je...Je ne voulais pas vous contrarier, Oncle Rhi..je veux juste un bouquet pour ma moman..."

Bien entendu, les protagonistes s'exprimaient en Ryl.

- "Et tu ne trouve pas assez de fleurs dans la nature comme ça, non ? Il faut que tu vienne me les voler, ah ! Attends que je chope ton père, moi ! Je vais lui dire deux mots, tiens !"

- "Oh...S'il vous plaît ne le dites pas à mon popa...je serai encore puni...j'aime pas être puni..."

Devant l'innocence de la jeunesse, l'Oncle Rhi poussa un soupir. Il aida la jeune femelle à se relever. Il l'a porta donc de ses maigres et si impuissant bras, la force de l'âge se faisant sentir, il se retrouva en difficulté. Après avoir repris son souffle, il invita Kiramira à rentrer. Elle pénétra donc dans la maison du Twi'lek. Elle prit place, en grimpant sur une des quatre chaises disposé autour de la table qui prenait un bon tiers de la taille de la pièce. La Maison, construit dans la roche, possédait deux étages en plus du Rez de Chaussée. Ce dernier était composé de la Table, d'une commode d'usage et d'un siège à bascule. L'Oncle Rhi, ne pouvant plus grimper les marches aussi facilement, avait déjà confié s'endormir dans son siège, afin de ne pas avoir a monter les quelques marches qui conduisent à la pièce du dessus.

L'Oncle Rhi lui demanda de l'aide pour faire du Thé. La jeune fille, se sentant toujours coupable, s'exécuta. Après avoir sorti deux tasses et des infusions de sa grande commode, le vieux gâteux versa l'eau chaude apportait par Kiramira dans les tasses.

Après un long silence de dégustation, l'Oncle Rhi porta un large sourire sur son visage.

- « Je ne t'en veux pas d'avoir voulu me voler mes fleurs, jeune Kira'. Après tout, nous devons reconnaître qu'elles sont magnifiques. »

- « Je les trouve intriguante »! Argumenta la petite Twi'lek bleu, en donnant une réponse qui semblait venir du cœur. « Elles sont belles, et elles ont des vertues incroyables. »

- « Ha bon ? » L'Oncle Rhi poussa un gros fou rire qui se termina dans une toux sèche. « Qui t'as appris ça ma petite ? »

- « Bah...Ma Cousine...Inaya ! La fille du chef du village. »

- « Ha ! Oui...C'est vrai que sa mère est herboriste...Tu sais, les plantes n'ont pas que des vertues, certaines peuvent être de vraies poisons. »

« Pas les jolies fleurs, Oncle Rhi ! » Repris Kiramira dans un rire innocent, persuadée d'avoir raison.

Le vieux Twi'lek poussa un léger grognement, agacer par l'arrogance de la jeune femelle.

- « Ma grande, sache que les plus belles choses sont parfois les plus dangereuses, c'est bien pour ça qu'on dit qu'il faut se méfier des apparences ! » Brailla l'Oncle Rhi.

- « Peuh... » soupira Kiramira.

- "Enfin bref...Tu ne bois pas ton breuvage ? D'ailleurs tu savais que le Thé était le résultat de l'infusion de plantes comestibles ?"

- « Bah oui...Sur l'étiquette de l'infusion, y' a le symbole de la boutique de l'Herboriste...C'est forcément des plantes ! »

- "Ahh...je laisse tomber...Bois, et file rentrer chez toi...Et que je ne t'y reprenne plus à voler mes fleurs, compris petite chipie ?"

Et d'une traite, Kiramira avala sa boisson, se leva, précipitamment, et fit un bisou sur la joue de l'Oncle Rhi.

- « je peux garder le bouquet ? »

- « Maintenant que tu les as cueillis...il serait difficile de te demander de les jeter... »

- « Ouii ! »

Et dans cette dernière marque d'enthousiasme, Kira' accouru, son bouquet à la main, en direction de la sortie.

Elle courait dans le village, sourire aux lèvres, laissant traîner le bouquet de fleurs au sol, de par sa petite taille. Elle accourait vers une maison en hauteur, légèrement isolée du reste du village. C'était l'habitation du Chef du Village, de sa femme et de ses trois enfants. A l'ouïe de la jeune Twi'lek, Deux grands nerfs enfermée dans un enclos, quittait leur activité de broutage pour observer la bruyante petite femelle.

« INAYAAAAA !! » S'écria t-elle.

Lorsqu'elle fut arrivée devant la propriété, elle remarqua une autre jeune Twi'lek, du même âge qu'elle. Elle avait la peau couleur rouge, et des yeux violets. Elle avait déjà les tatouages de la tribu sur ses lekkus. Elle était du genre à ne jamais sourire, si ce n'est a faire la tête sans cesse. Des qu'elle pouvait braver l'interdit, elle n'hésitait pas une seule seconde.

Aujourd'hui son père lui passer un savon pour avoir grimper une fois de plus sur le toit. Ce dernier ne cessait de multiplier les punitions pour qu'elle puisse comprendre que s'était dangereux à son âge de monter aussi haut. Qu'un accident pourrait lui causer de grosses blessures.

- « Mais pourquoi tu t'obstine a ne pas vouloir m'écouter bon sang ! Tu sais pourtant que c'est pour toi que je t'interdit de monter la-haut » !

Devant la scène, Kiramira resta en retrait, vérifiant si elle avait toujours toutes les fleurs qu'elle voulait.

- « Je ne veux pas monter la-haut. Je ne cherche que la sensation d'être libre... » Répondit-elle froidement.

Kiramira était habituée à l'esprit rebelle de sa cousine. Elle savait qu'elle était du genre à casser l'ambiance dans les moments les plus gais. C'est d'ailleurs, bien pour ça qu' Inaya n'avait pas de copine de son âge. Kiramira, par compassion, restait avec elle. Rien que d'imaginer ce que la solitude pouvait causer comme souffrance chez la Twi'lek rouge, lui mettait la larme à l’œil.
Une fois la scène finit, le père d'Inaya descendit au village. Sur le chemin, ce fut a peine s'il disait bonjour à Kira. Mais celle-ci ne s'en préoccuper pas. Elle savait qu'Inaya avait un don, pour énerver les gens.

Elle se rapprocha. Inaya était recroquevillée sur elle même. Kira vint donc s’asseoir a coté d'elle.

- « Tu sais que tu va le rendre fou, ton vieux père un jour ? »

- « ...Hmm... »Une fois de plus, tu tombe au mauvais moment. Répondit-elle froidement.

- « Eh oui . » Elle soupira, en fermant les yeux quelques secondes.  « Mais tu dois reconnaître que tu es bizarre des fois. »

Inaya se leva et s'éloigna en soupirant.

- « Eh !! Le prend pas comme ça...je ne voulais pas dire ça... »

- « Te fatigue pas va. J'ai vu que tu avais apportée des fleurs ? »

- « Ha ! Oh...Oui ! C'est exact ! C'est pour que tu me dise qu'elle sont leurs vertus ! »

- « Mais a quoi ça pourrait bien te servir, Kiramira. »

- « Bah...Plus tard je veux être herboriste ! Comme ta maman ! »

- « Il n'y a rien de plus ennuyant comme métier, tu le sais ? »

- « Tu trouve ennuyant de soigner les gens ? »

- « C'est le rôle d'un médecin ça... Plus personne n'utilise les plantes de nos jours... »

Kiramira se tut...Voyant que la jeune Twi'lek rouge, semblait mieux comprendre la vie qu'elle même. Inaya se rapprocha de Kiramira. Elle poussa un soupir et tendit la main. Kiramira lui transmit donc les fleurs. Inaya observa longuement les végétaux. Puis redonna le bouquet à Kiramira.

- « Joli pioche la maline...Elles ne servent qu'a décorer tes fleurs... »

- « Bah..Au moins elles ont une utilité ! Je les donnerai à ma Moman ce soir ! »

- « Elle s'en débarrassera...Elles ont mal été coupés. Et la tige est déjà sèche. Elle vont mourir. »

Sur ces mots, Kiramira se tut définitivement. Elle prit les fleurs, en ayant les larmes aux yeux.

- « Tu es vraiment méchante avec moi... » La jeune Twi'lek bleu, se leva et décida de rentrer chez elle, sans décrocher un mot supplémentaire à Inaya.

Inaya observa Kiramira partir. Elle rester de marbre à l'extérieur. Mais à l'intérieur, elle senti une douleur au cœur. Une douleur vive. Elle rentra dans sa maison. Et partit se coucher aussi tôt. Se jetant la tête dans l'oreiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pradzia.forumactif.org
Kiri
Ton Dieu
avatar

Messages : 1497
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 24
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Le Seigneur Noir Pradzia [En Cours]   Sam 13 Fév - 11:05

Cinq années après l'invasion de Zakel, les forces du Seigneur Noir Pradzia sont retranchées dans le système Garos. Sur la planète Garos IV, sur Zila, une immense forteresses construite sur les restes d'une ville. Au sommet de la forteresse, les appartements de Pradzia trônent en maitre sur les lieux.

Alors que la Twi'lek rouge sang observait l'horizon pendant que les rayons orangées du coucher du soleil pénétraient dans la chambre, un homme vînt toquer à la porte de son Excellence.

- "Entrez."
- "Excellence, milles excuses de vous déranger. Un récent rapport du SCS vient d'être transmis. Apparemment les manifestations contre l'insécurité au sein d'Ariana ont été matés. Comme vous l'aviez ordonnée."
- "Parfait, un communiqué Public écrit de ma main verra le jour d'ici peu. Pour l'instant, je veux que l'on exécute toute personne doutant de la capacité des Sith de faire régner l'ordre et la sécurité."
- "Il en sera fait selon votre volonté, Maitresse."
- "Bien. Refermez la porte en partant..."

Une fois le messager partit, elle jeta un coup d'œil à la base de sa tour. Elle distinguait un attroupement. Une Twi'lek rose, Darth Bael et le Major Kartans en train de discuter. SUr un ton houleux cela-dit. Elle se parlait à elle même:

- "Entre le Seigneur Vonkan, Ses utilisateurs de la force, la République et Zakel, on va se retrouver débordé. Je vais d'abord instaurer une sécurité durable sur ce système. Instaurer la sécurité à l'ensemble des planètes du systèmes...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pradzia.forumactif.org
Kiri
Ton Dieu
avatar

Messages : 1497
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 24
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Le Seigneur Noir Pradzia [En Cours]   Sam 14 Jan - 11:31

Au sommet de la Forteresse de Zila, se dresse une tour faisant office de quartiers personnel à Darth Pradzia. Le matin venait de déployer ses premières lueurs, quant Inaya Runan prit une position assise sur son lit. La soie qui nappait les murs de la chambre du Seigneur Noir était un cadeau d'un dignitaire Impérial réfugié sur Garos IV. ils étaient d'un rouge profond, donnant une dimension luxueuse à la chambre. Malgré la forme circulaire de la chambre, il y avait quatre fenêtres en direction des quatre points cardinaux de la Planète.

Elle se dirigea vers l'une d'elle et l'ouvrit. La Twi'lek y passa la tête pour prendre un bol d'air frais. Elle observait les manœuvres militaires au sein de la forteresse de Zila. En contrebas, le Major Kartans discutait avec l'Agent Telta'ree. Un peu plus loin, les Soldats Will Stiglitz et Jeakson Emile poursuivait leur entrainement militaire intensif sous la direction du Brigadier-Général Jayn Stiglitz.

Darth Bael marchait au côté de Darth Ritlia Sethi. Ils semblaient discuter en longeant le pont reliant les deux parties de la forteresse. Au loin, la navette personnel du Seigneur Vonkan se posait sur la plate-forme d'atterrissage n°5. Surement Lord Vicia l'accompagnait.

Les chasseurs décollaient et se posaient à tour de rôle, pour effectuer la surveillance Aéro-Spatiale.
La Flèche Kassienne XI était toujours visible dans les airs, à des milliers de kilomètres au-dessus de la forteresse. Toujours en réparation.

Darth Pradzia fut sortit de ses pensées par quelqu'un venant toquer à sa porte. Elle décida de lui ouvrir.

Enseigne: "Excellence, mes sincères salutations. Je viens apporter votre planning. Comme chaque matin."

Darth Pradzia: "Bien, lisez le moi à haute voix pendant que je me change."

L'enseigne tourna le dos à la Seigneur Noir pour respecter son intimité, puis il entama la lecture.

Enseigne: "Votre premier rendez-vous est à 11h30. Communication depuis Nar Shaddaa avec le Capitaine Asko Korianne et votre apprentie Nely Vady.  A partir de midi, vous êtes attendu au Cercle-Mess pour déjeuner avec le Seigneur Vonkan et le Major Kartans. La Moff Jeelle vous rejoindra une demi-heure plus tard, après avoir finit les manœuvres de sécurité journalières à bord de la Flèche Kassienne XI. A 14h30, vous partez pour la Capital Ariane. La-bas, vous assisterez à l'inauguration du Musée des Sith. En compagnie du Gouverneur Eren. Puis à partir de 16h00, vous avez rendez-vous au Centre de Commandement du SCS, pour un point stratégique global. A partir de 18h00, vous êtes libéré de toutes visites ou toutes contraintes du à votre rang."

Darth Pradzia avait finit de se changer. Elle prit la porte de Sortie. Elle était dans sa bure noire classique. Elle marchait d'un pas pressée. Et entama sa journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pradzia.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Seigneur Noir Pradzia [En Cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Seigneur Noir Pradzia [En Cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cours des Dames
» La Coterie de Sca'hrossar, Seigneur de l'Agonie
» Pavillon noir
» [Le Seigneur des Anneaux] WIP de mon petit Ost
» [WIP] Seigneur orque noir sur vouivre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle de Pradzia :: Dossiers du Cercle :: Les membres du Cercle :: Données Impériales-
Sauter vers: