Jeu Vidéo; Star Wars; Star Wars The Old Republic; forum communautaire; Rôle Play; MMORPG.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Anallya, une princesse en armure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Anallya, une princesse en armure   Dim 22 Fév - 14:12

Princesse Anallya


Sortie de nulle part, arrivée en plein désert, aux portes de la station balnéaire, cette femme se dit avoir été en pèlerinage, guidée par la Force. A ses dires, elle serait héritière d'un empereur ayant régit sur le monde d'Aldraig IV et duchesse d'un des domaines qui s'étend sur la petite planète.

Princesse déshéritée ou seigneur sith dorée, elle dit éprouver une haine profonde pour la personne de Kirisumaru Fenn. On apprendra plus tard l'implication de cette dernière dans le saccage du pouvoir qui devait revenir à Anallya. Sans cette femme qu'elle qualifie d'usurpatrice et sans l'intervention dévastatrice de Dark Fa'alm, Anallya aurait été nommée impératrice d'Aldraig IV. Son rêve n'est jamais devenu réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur Vonkan

avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 24/11/2013
Localisation : Garos IV

MessageSujet: Re: Anallya, une princesse en armure   Lun 9 Mar - 21:40

Un bourdonnement insupportable accompagnait le réveil douloureux de la jeune princesse. Les jambes inertes étaient étendues sur un tapis des multiples couloirs du palais. Sa tête reposait sur un tas de débris préalablement tombés du mur.
Au flou auditif s'ajoutaient cette migraine insupportable et ce flou lumineux qui rendait sa vision absolument trouble. A mi-chemin entre la mort et la survie, elle sentait cette affreuse douleur à l'arrière de son crâne. Passant sa main sur sa blessure, puis la rapprochant de son visage, elle pouvait discerner le rouge terne du sang coagulant.
Le bourdonnement assourdissant était encore alourdit parles détonations d'origines diverses. Elle ne sentait que le mouvement de ses boucles d'oreilles sur son cou, tandis que sa tête roulait sur une nouvelle pierre. Elle fermait les yeux lentement, expirant.

Un frisson la traversa enfin. Quelque chose l'attrapa par l'épaule. Elle dût lutter pour ouvrir ses paupières et apercevoir le visage de la personne accroupit à son chevet. Elle ne parvenait pas à l'entendre.
Hors d'état de bouger, elle ne sentie que sa jambe se faire écraser par le passage d'une nourrisse du palais hurlant de détresse. La douleur ajoutait un goût amer à sa frustration.
« Madame ! Excellence ?! Vous m'entendez ? Excellence ! »
Elle ne parvint à répondre que par un faible mouvement de tête. Alors que, poussée par un dernier sursaut de survie, elle tentait de reprendre le contrôle de ses membres. Elle sentait son interlocuteur la soulever tant bien que mal.
Lorsqu'il parvint à la porter plus loin, un part importante du plafond s'effondra. Le fracas et le choc soufflèrent une vague de poussières qui se colla aux yeux entre-ouverts d'Anallya et la démangeait douloureusement.
Alors qu'elle parvint à reconnaître Rom Hons, son fidèle serviteur, ils arrivèrent déjà dans une pièce reculée du palais. Ils avaient dû slalomer entre les cadavres des malheureux écrasés parles débris. Enfin, elle écoutait, assise au sol contre un mur, Rom parler.
« Excellence, les forces rebelles sont arrivées à la capitale. Nous sommes assiégés, nous -...
- Tuez les tous, peinait-elle à prononcer.
- Il vous faut prendre la fuite.
- Ce n'est p---...
- Non, vous devez partir, Majesté. »
Il la leva précautionneusement. Sa robe de soie blanche avait fini par prendre une teinte rougeâtre sur laquelle venait se coller la poussière des débris.
Des échanges de tirs dans le palais. Elle se leva, fit quelques pas en arrière. Elle jeta un dernier coup d’œil par la porte blindée qu'elle venait de franchir et qui se refermait. Elle pu voir les forces rebelles assiéger la salle et abattre froidement ses derniers alliés. Ils s'acharnèrent sur eux pour n'en laisser que des charpies. La dépouille de Rom était méconnaissable.


Elle suivit d'un pas rapide le passage creusé sous le palais. Elle arracha le reste flottant du bas de sa robe. Habillée de lambeaux chics et ensanglantés, elle sortit de la galerie pour atteindre l'extérieur, un des quartiers périphériques de la ville.
Face à elle se présentait le spectacle désolant : un tas de ruine formait la silhouette de cette ville nouvellement assassinée. Le passé de ses ancêtres et de ceux qui frappèrent, un jour, le pavé de cette cité s'envolaient en quelques heures.

Elle tomba a genou. La poussière des constructions ravagées colorait d'une nouvelle teinte désolante le reste de sa robe et le reste de son âme. Mise à sac, humiliée, violée sa ville était à l'image de sa propre personne.

Elle s'éloigna des remparts pour un sommet montagneux à l'écart. Elle voulu en terminer sur le champ, mais une force la retenait. Ce n'était pas encore là son heure. Il lui fallait être vengée. Désormais, elle était décidée : Kirisumaru allait payer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Anallya, une princesse en armure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Utilité de l'armure uragaan
» Armure lagiacrus ou rathalos ?
» Quelle armure+ prendre?
» comment avoir l'armure kabuto
» Armure sur-mesure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle de Pradzia :: Archives :: Ancien Rapports :: Le Cercle de Pradzia :: Backgrounds-
Sauter vers: