Jeu Vidéo; Star Wars; Star Wars The Old Republic; forum communautaire; Rôle Play; MMORPG.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yukko Hisoyaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gintoki

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/09/2013

MessageSujet: Yukko Hisoyaka   Dim 19 Jan - 16:41

Prénom : Yukko
Nom : Hisoyaka

Profession : Soldat
Spécialité : reconnaissance.

Race: Humaine.
Age : 20 ans.
Taille : 1 m 65.
Poid : 50 kg.

Frêres et soeurs: aucun(e).
Père : Inconnu.
Mère : Inconnu.


Traits : Cheveux blanc-argentés, yeux bleu claire.

Aime : L'alcool, les boissons pour enfant, les challenges.
N'aime pas : La défaite, les personnes arrogantes, les chauves.

Caractère: De nature calme, elle part vite au quart de tour si quelqu'un ou quelque chose la provoque. Il arrive qu'elle défie l'autorité de ses supérieurs avec un comportement taquin; ce comportement a peut-être une signification?...







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gintoki

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/09/2013

MessageSujet: Re: Yukko Hisoyaka   Dim 19 Jan - 16:45

Prémices



Ceci est l’histoire d’une jeune éclaireuse parmi tant d’autre, au sein d’une armée organisée à l’échelle galactique. Rien de bien passionnant vous me direz. Ce n’est qu’une jeune femme d’une vingtaine d’année, considérée comme talentueuse dans son domaine, comme beaucoup de personne à travers ce vaste univers.

Depuis la fin de sa formation elle enchainait les missions les unes après les autres, comptabilisant peu d’échec. Elle faisait la fierté de sa section, et tous ses coéquipiers avaient une confiance aveugle en ses compétences. Depuis qu’elle avait intégré sa section il n’y avait eu qu’un mort. Les repérages qu’elle pouvait effectuer lorsqu’elle partait en reconnaissance étaient si précis et complet que pratiquement rien ne pouvait arriver à ses coéquipiers lors d’un assaut.

Puis un jour cette jeune femme et sa section furent envoyer sur Correlia, planète ou avaient lieu de violents affrontement entre impériaux et républicains. La jeune éclaireuse, Yukko de son prénom, était en état de grâce dans sa discipline ; elle et sa section se sentaient invincible, et la confiance aveugle qu’ils avaient les uns envers les autres n’arrangeait guère les choses.

Cette confiance était-elle positive ou néfaste ? Les responsables et autres haut-gradés en charge de cette section affirmaient que c’était en grande partie grâce à ça que tous ces soldats étaient si performants. Seulement, au sein d’une armée, les discours peuvent vite changés…


Dernière édition par Mikasa'a le Dim 19 Jan - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gintoki

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/09/2013

MessageSujet: Re: Yukko Hisoyaka   Dim 19 Jan - 17:56


Mantra 1er :
Une mission de routine



Cela faisait une semaine que Yukko et sa section étaient sur Correlia. Jusqu’à maintenant ils n’avaient pas pris part aux affrontements, attendant que leurs supérieurs terminent de peaufiner les détails du plan d’action de leur prochaine mission. Et à force de patience et de moments passé à nettoyer leur équipement, la section fut appelée en salle de briefing.

Le travail à réaliser était simple : escorter un convoi de ravitaillement en armes jusqu’à un camp de base situé à une trentaine de kilomètres au nord de leur emplacement actuel. Seul « hic » concernant cette mission : réussir à avancer dans la ville parmi les bâtiments en ruines sans être pris en embuscade. Qui plus est, la tache s’annonçait particulièrement ardue pour les éclaireurs ; le nombre de bâtiments permettant l’élaboration de guet-apens rendait la prise d’information sur les positions ennemies quasi-inefficace.

Cependant tous cela n’affectait pas la section ni la jeune femme, pour eux il ne s’agissait rien de plus que d’une simple mission d’escorte. Une fois mis en route, le convoi avança tranquillement à travers la gigantesque ville.

Arrivés au 10éme kilomètre et ne rencontrant aucun ennemie, les soldats à pied aux cotés du convoi se mirent à détendre l’ambiance en parlant à travers l’oreillette de leur casque. L’atmosphère s’apaisa, chassant la pression due à la mission pour la remplacer par de joyeuses discussions et boutades entre coéquipiers. C’était aussi ça, la section à laquelle appartenait la jeune Yukko ; de part le peu d’échec à leur actif, on leur octroyé le droit d’agir de la sorte en mission tant que cela n’affectait pas son bon déroulement.

La jeune Yu’ écoutait toujours avec le sourire les divagations et autres blagues de ses coéquipiers à travers son casque. Même si elle ne pouvait y prendre part à cause de la discrétion dont elle devait faire preuve, elle qui se situé toujours au devant du danger avec son collègue éclaireur.

-« Hey Josh, tu sais qu’elle est la différence entre une moule et un pull-over ? » s’exclama Ali’ke, soldat se situant sur le flanc droit du convoi.

-« Olala encore une de tes vannes pourrie ! Vas-y dit, on t’écoute tous ! » lui rétorqua Josh.

-« Haha écoute bien, obligé que tu rigoles à celle-là ! Alors c’est simple, le pull-over il moule, et la moule elle pue l’ovaire ! Haha ! »

Pendant une longue minute Ali’ke fut le seul à rire de sa propre blague, pendant que les autres membres de la section débattaient sur le fait que le sens de l’humour de ce soldat avait due lui être retiré ou simplement oublié dans le pack naissance. Le convoi continuait d’avancer dans la bonne humeur, sans que rien d’alarmant ne se passe.

Jusqu’au moment ou le cortège républicain arriva sur une grande avenue, ou de grands bâtiments s’élevaient de part et d’autre de celle-ci. Leur taille vertigineuse assombrissait complètement l’avenue; le fait qu’aucune autre route ne soit raccordé à cette avenue empêché toute échappatoire. Yukko et son coéquipiers étaient arrivés à l’autre bout de l’avenue sans encombre, ne détectant aucune trace ni présence ennemie.

En voulant contacter le convoi qui commençait seulement à s’engager sur l’avenue, la jeune femme fut pris d’un stress aussi soudain qu’inattendu : son oreillette grésillait, empêchant toute communication. Elle regarda l’autre éclaireur avec un regard horrifié, ce dernier en la voyant compris immédiatement la situation. C’est alors qu’ils se mirent à courir à vive allure en direction du convoi afin de les arrêter.

Seuls les bruits de pas des deux éclaireurs résonnés dans l’avenue silencieuse. Yukko pouvait apercevoir le convoi au loin, mais la distance qui les séparait était immense, et sans informations, ce dernier continuait son avancé sans savoir ce que le piège était en train de se refermer sur lui.

Soudain, un bruit assourdissant retentit à l’entrée de l’avenue, le sol se mit à trembler un court instant. Yukko et son coéquipier firent quelques pas dé coordonnés pour reprendre leur équilibre puis ils levèrent la tête en direction de la nuisance sonore.

C’est là qu’ils virent l’une des monumentales tours d’un bâtiment à l’entrée de l’avenue, explosé et s’effondrer en travers de la route, créant un mur d’une quarantaine de mètre de haut. Il était désormais impossible de rebrousser chemin. Les deux éclaireurs se regardèrent un instant, la confusion se lisait sur leur visage. Malgré tout ils se remirent en route pour rejoindre le reste du convoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gintoki

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/09/2013

MessageSujet: Re: Yukko Hisoyaka   Lun 20 Jan - 17:00


Mantra 2 :
Une journée en enfer



La jeune Yukko et son coéquipier couraient aussi vite qu’ils pouvaient afin de rejoindre le reste de la section. Cela faisait quelques minutes que l’une des deux tours d’un bâtiment s’était effondré dans un vacarme assourdissant, provoquant un épais nuage de fumé et de poussières.
La jeune femme continuait désespérément de contacter le convoi via l’oreillette de son casque, jusqu’au moment ou, le grésillement cessa. Yu’ fit mine à son collègue d’arrêter sa course, afin qu’elle puisse faire un point sur la situation avec le reste de la troupe.

Elle pouvait apercevoir le convoi et la section à l’arrêt sur l’avenue, à environ six cent mètres. Elle reprit son souffle un instant, puis se mit à parler : -« Ici l’équipe d’éclaireur on a vu la tour s’effondrer, vous n’avez rien ?! ».

-« Ici Josh, non personne n’est blessé et le convoi est intacte. Mais comment ça se fait que vous n’ayez rien vu quand vous êtes passé tout à l’heure hein ?? ».

-« Tu a vu ou était la tour ?? C’est impossible de voir quoique ce soit de suspect depuis notre lieu de progression ! Il y a trop de gratte-ciel ici et on savait que ce passage allait être délicat alors maintenant soit vous avancer soit vous faites demi-tour mais dépêchez-vous ! » Lui rétorqua Yukko sur un ton agressif.

-« T’es idiote ou tu le fais exprès ?? La tour bloque le passage, impossible de faire demi-tour ! Alors on va avancer et cette fois tacher d’être plus attentif ! » S’exclama Josh avec sa grosse voix d’homme primitif.

La tension était palpable, les soldats autour du convoi étaient sur le qui-vive, prêt à agir à tout moment. Enervé par la discussion avec Josh, Yukko se retourna et se mit à nouveau en route vers la fin de l’avenue ; cette dernière se prolongeant avec un tunnel, seule issue possible désormais étant donné qu’aucune autre route ne se raccorde à cause des imposants bâtiments.

Après avoir effectué quelques mètres Yu’ remarqua que son coéquipier était resté sur place, immobile. Il avait les yeux rivés sur un bâtiment, plus précisément il observait ce qui devait être le 15ème étage. On pouvait y déceler des ombres qui s’activaient discrètement dans l’obscurité. La jeune femme observa attentivement et vit la même chose que son collègue ; immédiatement elle actionna l’oreillette de son casque pour contacter le convoi : les grésillements résonnés à nouveau dans ses oreilles.

Yukko se rendit compte de la gravité grandissante de la situation, et se remit à courir, seulement sa course fut vite interrompue par son coéquipier qui leva lentement le bras pour désigner un autre gratte-ciel à proximité du convoi.

Le regard de Yukko se figea, des sueurs froides lui parcourait tout le corps ; elle et l’autre éclaireur étaient figé, ne sachant pas comment réagir. Une ombre bien plus grosse que les autres avançait lentement et silencieusement en direction de la façade en ruine de l’immeuble. D’un coup elle arrêta de se mouvoir, tandis que d’autres petites ombres s’agitaient autour d’elle.

Soudain une détonation gigantesque retentit, suivit quelques secondes plus tard d’une explosion impressionnante au niveau de la tête du convoi. Le souffle de l’impact projeta un nuage de poussière et de fumé en direction des éclaireurs. La jeune femme se retourna espérant que son coéquipier avait une solution à la situation, mais ce dernier avait déjà pris la fuite en direction du tunnel.

Choquée par un tel comportement et sans soutient, Yu’ s’empara de son fusil blaster et alla se mettre à couvert au niveau de gravats à proximité d’un immeuble. Elle était assez prés pour pouvoir atteindre les ombres. Ces dernières se hâtèrent d’ouvrir le feu après le coup de canon, en direction du convoi. Ce qui incita l’autre groupe d’ennemies présent dans le bâtiment d’en face à passer à l’action.

Yukko ajusta son fusil et tenta de tirer sur les ennemies, en vain. Cela n’avait fait que leur signaler sa position, de ce fait il ne tarda pas à y avoir une pluie de tirs de blaster dans sa direction. A couvert mais complètement isolé, la jeune éclaireuse ne pouvait rien faire mis à part attendre que les choses se calme.

Yu’ avait le souffle court, paniqué et complètement dépassé par les événements elle ne savait que faire. Qui plus est, sa position ne lui permettait aucune action irréfléchie ; si elle décidait de sortir elle avait une chance sur deux d’y rester après avoir à peine sortie un pied de sa cachette.

Le temps lui paraissait long et court à la fois, elle ignorait ce qui était advenu du convoi, cela dit, elle reconnaissait le bruit de tir d’un fusil blaster propre aux soldats républicains, lui indiquant ainsi qu’il y’avait des survivants. Au bout d’un certain temps les tirs en direction de la jeune femme cessèrent, lui permettant de sortir la tete afin de jeter un œil à la situation du convoi.

Yukko leva lentement la tete au dessus de la pile de gravats qui l’avait protégé. Elle vit les soldats de sa section regroupés sous les deux walkers encore en état de marche, les deux premiers s’étant fait explosé purement et simplement par un canon à la puissance phénoménale. Pensant que la mission pouvait encore être menée à bien, Yu’ se releva afin d’essayer de se rapprocher de ses alliés.
Mais à peine fit-elle un pas qu’elle vit au loin deux vaisseaux ennemis se rapprocher du champ de bataille.

Ces derniers se mirent à faire des rondes au-dessus du convoi, tout en lâchant des salves de tirs à certains moments. Le chaos régnait sur l’avenue, et la confusion s’emparait des troupes républicaines.

Puis, sortit de nulle part un vaisseau non identifié survola la chaine de gratte-ciel ou se situait le canon ennemie. Yukko, ainsi que tous les autres soldats l’ayant aperçût pensèrent qu’il s’agissait de l’arrivée des renforts, mais ce dernier ne fit que ralentir au dessus du bâtiment avant de repartir aussi vite que possible pour ne pas se faire abattre par les vaisseaux ennemis.


Ces derniers n’en fit rien et se postèrent en avale et en amont du convoi, en position stationnèrent. Leurs trappes s’ouvrirent dans un bruit d’acier grincent, et des têtes de missiles laissèrent apparaitre le bout de leur nez. En voyant ça, les soldats se mirent à courir en direction des bâtiments afin de s’abriter. Et c’est ainsi que les missiles filèrent à toute vitesse en direction du convoi, allant se loger au cœur des walkers restant en les faisant exploser dans un immense vacarme.

Des morceaux métalliques volèrent dans tous les sens, amochant encore plus la façade des gratte-ciel et la route, ôtant la vie aux soldats n’ayant pas eu assez de temps pour s’écarter suffisamment du convoi… Une épaisse fumée noire envahissait le ciel, avec à sa base au lieu d’impact un titan de feu qui s’agitait avec une succession de mouvements désordonnés, accompagné par des morceaux de cendres vagabondant au gré du vent…

Yukko observait la scène, serrant son fusil de toutes ses forces, avant de le lâcher et de tomber à genoux par terre. Les larmes fuyaient ses yeux, préférant nourrir la terre plutôt que d’assister à ce funeste spectacle à travers la vision de la jeune femme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gintoki

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 30/09/2013

MessageSujet: Re: Yukko Hisoyaka   Mar 21 Jan - 18:35

Mantra 3 :
Une lueur argentée au milieu des ténébres



La troupe de survivants républicains tentée tant bien que mal de s’abriter des rafales de tirs ennemis. De temps à autre l’un des vaisseaux présent venait ajouter son grain de sel en tirant un missile ou en arrosant les pauvres soldats avec ses canons lasers.

La jeune femme était restée derrière son tas de gravats, en dehors de la « zone à risque ». Elle n’arrivait pas à trouver de solution pour sortir ses amis de cette situation désespérée : encerclés, pratiquement à découvert, sans armes lourdes, ils ne faisaient qu’aller et venir de chaque coté de l’avenue dans le but d’éviter les tirs meurtriers des Impériaux. Oui, il s’agissait bien d’impériaux, Yukko avait reconnu la tenue des soldats et le modèle des vaisseaux propre à l’Empire. Leur présence ici était plus que logique, du fait de la guerre qui ravage la plantée à cause d’eux.

A force de cogiter sur la situation, la jeune Yu’ ne sut plus quoi faire. Mais elle ne pouvait se résigner à imiter son collègue et prendre ses jambes à son cou en direction du tunnel : elle voulait aider à tout prix sa section. C’est pourquoi dans un élan de confusion et de désespoir, elle attrapa son fusil resté au sol et se mit à courir en direction de ses camarades. Elle courait le plus vite possible, longeant les bâtiments du coté droit de l’avenue ; opposé à l’emplacement du canon ennemi ; faisant preuve d’une discrétion extraordinaire. Elle réussit à se mettre à couvert à proximité des tirs, et commença à examiner le nombre de survivants et les lieux permettant une échappatoire.

Alors qu’elle était en pleine analyse du terrain et des divers occupants de ce dernier, plusieurs détonations retentirent au niveau du gratte-ciel ou furent aperçût les premiers ennemis. Yukko, alerté par le bruit de ces explosions releva immédiatement la tête, et vit que les tirs en provenance  avaient de cessé, remplacer par de grands bras  enflammés tentant de s’échapper de l’intérieur de la structure.

Personne sur le champ de batail ne comprit ce qu’il venait de se passer. Yukko chercha du regard d’où avait pu venir cette attaque, scrutant chaque recoin des immeubles de l’avenue. Après quelques instants de recherche son attention se figea sur une silhouette présente en haut de l’un des bâtiments en ruine. Il portait une sorte de toge bleu et blanche, mais pour le reste la jeune femme se située trop loin pour pouvoir voir ses traits en détail ; et puis il faut dire ce n’était guère le moment de reluquer un homme.

Aussitôt qu’elle le vit,  cet homme mystérieux prit de l’élan et se jeta dans le vide afin de tomber quelques mètres plus bas sur le vaisseau en position stationnaire, au dessus des décombres de la tour qui avait servie à bloquer le convoi. Il dégaina son sabre argenté et couru le long de l’appareil avec ce dernier planté dans l’aile droite, une fois arrivé au bout de sa course et de l’engin, l’homme effectua un bond de plusieurs mètres et atterrit à l’étage ou les impériaux avaient déployés leur canon inconnu.

L’aile du vaisseau se détacha et alla rejoindre la tour tombée peu de temps auparavant, pendant que le vaisseau virevoltait de façon anarchique, perdant de plus en plus d’altitude. Dans une dernière tentative de rétablissement de l’appareil de la part du pilote, l’engin se précipita dans la direction de Yukko. La jeune femme se précipita à l’intérieur du bâtiment juste derrière elle, s’enfonçant le plus possible dans la pénombre de la structure afin d’échapper au crash du vaisseau.
L’impact entre le bâtiment et le vaisseau fut tel, qu’il explosa presque instantanément. Malheureusement Yukko fut rattrapé par le souffle de l’explosion, dont la violence et la puissance étaient accentués du fait de l’endroit fermé.

La jeune femme fut donc projetée violemment contre un mur, telle une vulgaire marionnette. Sous le choc, une partie de son casque vola en éclat. Après ça, le silence régna dans le hall de ce bâtiment, dont les seules lumières provenaient de petits feux éparpillés par ci par là, et de l’embouchure d’un escalier. Yu’ reprit progressivement ses esprits, puis se dirigea vers l’escalier. Arrivé à l’étage, elle fut éblouie par la lumière bien plus présente qu’au rez-de-chaussée, et après une adaptation oculaire de quelques secondes elle constata qu’elle se située sur un étage en ruine, dont la façade avait été éventrée par le crash.

Mais ce qu’elle vit dans le bâtiment en face dépassé l’entendement. L’homme en bleu se battait contre tous les impériaux de l’étage, et gagné du terrain en direction du canon. De là ou elle était, la jeune Yu’ pouvait apercevoir son sabre argenté effectué de nombreux mouvements, tantôt fluide et souple, tantôt saccadé et brutaux. Rien n’arrêtait ce guerrier mystérieux, pas même les nombreux tirs qui lui était adressé. Yukko croyait rêver.

Cela dit, la réalité l’extirpa vite de cette vision d’espoir lorsque le dernier vaisseau ennemi tira une salve de missile sur les derniers survivants, ne leur laissant aucune chance. La jeune femme cria de toutes ses forces, à la fois choqué et attristé par l’éradication pure et simple de sa section.

C’est alors qu’en larme, et dans un élan de colère Yukko agrippa son arme et ouvrit le feu sur le vaisseau. Elle savait que ces tirs ne servaient à rien sur un engin pareil, à part attirer l’attention du pilote. Mais elle ne contrôlait plus ses émotions, elle était perdu et seul désormais, alors plus rien ne compté.
Peut-être qu’inconsciemment elle se sentait responsable de tous ça, et que le seul moyen d’apaiser son âme était de rejoindre ses compagnons dans l’au-delà ? Cette question, nul ne pourra y répondre car même.

Le vaisseau en position stationnaire se mit alors à pivoter en direction de la jeune éclaireuse. Ce dernier n’avait plus de missiles, mais Yu’ pouvait voir que le pilote ajuster soigneusement ses canons lasers, prenant un malin plaisir à faire durer la mise à mort de son ennemie. Soudain, le canon inconnu explosa, dégageant une épaisse fumée noire du bâtiment. Le pilote pivota à nouveau en direction du bâtiment ou ses derniers alliés se situés, et il fut pris de stupeur lorsqu’il vit L’homme mystérieux jaillir de la fumée en direction de son cockpit.

Il avait à nouveau effectué un bond gigantesque, certainement aidé par la force, et il planta son sabre dans la vitre du cockpit. Fragilisée, cette dernière se brisa lorsque, emporté par son élan l’homme s’écrasa contre elle. Le pilote n’eut le temps de réagir que de suite le mystérieux guerrier se leva et lui infligea un coup en diagonal partant de la hanche gauche jusqu’à son épaule droite, tuant l’impériale.

Il prit les commandes du vaisseau et le fit se poser sur l’avenue. Yukko utilisa la carcasse de l’autre vaisseau, à cheval entre la rue et le gratte-ciel afin de descendre pour rejoindre l’homme mystérieux. Elle s’avança, le fusil à la main, avec prudence, ne sachant pas s’il s’agissait d’un mercenaire ou d’un allié. Il était à présent à une dizaine de mètres, voir un peu moins. Elle le distinguait parfaitement bien à présent. Sa toge était bleue, l’armure qu’il arborait en dessous était blanche,  ses cheveux argentés étaient teintés de sang par endroit, et il avait un regard de poisson crevé. En le voyant ainsi, Yu’ n’en revenait pas ; comment un type avec une telle allure avait-il pu faire autant de grabuges ?

Elle se fit silencieuse un instant, l’observant attentivement avec son fusil en jouc. Il avait de nombreuses blessures superficielles et certaines plus importantes, et pourtant il ne bronchait pas. Son regard se posa sur la jeune femme alors qu’il venait de ranger son arme.

-« Yo, qu’est-ce qu’une gamine comme toi fait ici ? » Lui lança t-il en arquant un sourcil.

La jeune femme, encore sous le choque des événements récent, lui rétorqua avec peu d’assurance : -«  Plu-Plus un geste ! Déclinez vo-votre identité ! ».

-« Humm ? T’en a beaucoup des questions idiotes comme ça ? On m’embauche pour venir aider les chiens du gouvernement comme toi, et encore tu me prends pour un ennemi ? Je suis vexé. » Dit-il avec une pointe sarcasme à la fin.

Yu’ ne s’attendait pas à une telle réponse, et alors qu’elle allait lui répondre, l’homme à la permanente argenté surenchérit en la pointant du doigt.

-«  Au fait, c’est naturel ta couleur de cheveux ? Parce que ça fait vraiment bizarre… Tous le monde doit te prendre pour une de ces personnes gothique qui essaye de manifester son désaccord avec la société en se teintant les cheveux ? Un conseil tu devrais de suite arrêter ça, car tu ne trouveras jamais de mari avec cette façon de pensée ! ».


Yukko était désemparé, non seulement il agissait comme s’il ne s’était rien passé ; et qu’il n’avait rien eu ; mais en plus il parlait de broutilles complètement loufoque en plein milieu d’un champ de batail recouvert de dépouilles d’impériaux et de républicains. Et pourtant, Yu’ se sentait mieux, du moins avant qu’elle ne réalise réellement les propos de l’homme.

-« Mes cheveux ? Ben ils sont blond pardi ! Qu’est-ce que tu racon… » La jeune femme attrapa une mèche de ses cheveux et l’observa. Elle se rendit alors compte que ses cheveux avaient viré du blond à un blanc-argenté.

Yukko ne comprenait pas ce que cela signifiait. Elle projeta alors son regard sur l’homme, puis prit la parole : -« Au fait monsieur le « jedi », qui êtes-vous ? Qu’est-ce que vous faisiez ici ? ».

L’homme avait pris place dans le cockpit, virant le cadavre du pilote avec son pied ; ce dernier s’écrasa lourdement au sol, rejoignant ainsi les autres dépouilles sur l’avenue. Puis il la regarda en lui faisant de signe de monter à bord.

-« Je suis Sakata Gintoki. Allez monte, on s’en va avant que d’autres n’arrivent. »

Yukko regarda l’homme avec de grands yeux ébahit, son corps se mit à frissonner puis à trembler légèrement.

-« Sakata Gintoki… Mais ça veut dire que vous êtes le légendaire Shiroyasha… »

Gin’ observa la jeune femme en fronçant les sourcils.

-«  Alors toi aussi tu connais mon surnom hein… Allez dépêche toi, on s’arrache. »

Yukko monta à bord du vaisseau, se serrant dans les restes du cockpit avec le nouveau pilote, et tous deux partirent à vitesse lente avec le vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yukko Hisoyaka   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yukko Hisoyaka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yuko 優子 よろしくお願いします

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle de Pradzia :: Archives :: Ancien Rapports :: Aldraig IV-
Sauter vers: