Jeu Vidéo; Star Wars; Star Wars The Old Republic; forum communautaire; Rôle Play; MMORPG.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques de la famille Gunn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Firbo Gunn

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 28
Localisation : Dans une cantina privée sur Corellia

MessageSujet: Chroniques de la famille Gunn   Lun 23 Déc - 18:18

Vu que je poste des sujets RP à droite à gauche. Je vais tout recentrer ici même. Ainsi que la future Ellipse de deux ans. Vous pouvez y noter vos critiques mais pas de flood intempestif. Merci de votre compréhension. Ce sujet n'est pas un évènement RP au passage. Juste des histoires sur la vie du capitaine.

Devise de la famille : Un Gunn me meurt jamais.
(Une devise qui peut s'avérer fausse vu que Longo a trouvé la mort. Mais il ne s'agissait pas d'un Gunn de sang pur, juste un Cathar adopté. Le père de Firbo ayant disparu dans les confins sombres de la galaxie. Personne ne sait s'il est encore en vie.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques de la famille Gunn   Lun 23 Déc - 18:27

Longo est mort de ma main *fière*  Smile 

Un Gunn ne meurt jamais dis-tu.... Reste à voir combien de temps tu tiendras avec Sto'orme ^^
Revenir en haut Aller en bas
Firbo Gunn

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 28
Localisation : Dans une cantina privée sur Corellia

MessageSujet: Re: Chroniques de la famille Gunn   Lun 23 Déc - 18:47

Beaucoup de choses s'étaient produites dans la vie du Capitaine ces derniers temps. Sa capture sur Tatooïne, l'enlèvement de son fils Zack et même une demande en mariage. Firbo avait pris un peu de recul pour faire le point. Pas vraiment de repos puisqu'il avait maintenant un enfant en bas âge à charge. Son frère Longo avait trouvé la mort dans une cantina sur Nar Shadda, il avait eu ce qu'il méritait. Mais déjà une nouvelle mission lui était tombé dessus puisqu'il devait retrouver la fille de sa chef, Kirilana. Le Frelon Stellaire était stationné en orbite autour de Corellia, c'était le calme avant la tempête. A bord le petit de quatre ans s'amusait à cache cache avec Boomer, le copilote Wookie du capitaine. Ce bougre se débrouillait comme un as avec sa vibrolame, comme quoi même les esclaves des Siths savaient se défendre. C'était le plus vieil ami de Firbo et il avait envers lui cette fameuse dette de vie Wookie. Malgré son caractère de râleur légendaire, le grand poilu prenait en affection le petit Gunn. Firbo pendant ce temps faisait une réunion de crise en compagnie de sa navigatrice, Jensa. Tout deux scrutant des cartes stellaires autour de la table centrale.

_ " Je sais pas où peut se cacher ce Rik, Capitaine. Il y a presque rien à son sujet sur l'Holonet. On devrait lâcher l'affaire, regardez comment le Cathar a terminé. "

Firbo frappa du poing sur la table. Pour une fois des plus sérieux.

_ " Il en est pas question ! J'ai fais une promesse à Kirisumaru. Je lui ramènerai sa fille bon sang de bois ! "

La petite brune aux yeux verdoyants fixa son chef avec étonnement. Jensa était une pirate informatique de renom et la navigatrice du Frelon à à peine vingt ans. Corellienne tout comme le capitaine, elle avait été recrutée par celui-ci il y a trois ans sur leur planète natale. Ses parents avaient péri par la main de l'Empire, Firbo avait secouru la gamine sous les décombres de sa propre maison. Il lui avait donné l'occasion de se venger et elle avait par la suite rejoins l'équipage. Dès qu'il avait besoin d'infos, le capitaine se tournait vers elle.

_ " Et qu'est-ce que vous y gagnez ? C'est pas vous qui m'avait dit que le Sénat allait nous lâcher bientôt ? Vous avez changé Capitaine. C'est vous qui m'avez appris à ne jamais faire confiance. Et surtout à se débrouiller par soi-même. Si je suis là c'est juste pour faire souffrir l'Empire. Pas pour sauver la gamine de cette femme... "

Firbo posa ses yeux de glace sur Jensa Gunn, qu'il considérait comme sa petite sœur. Chaque membre de l'équipage arborant son nom de famille pour la cohésion de groupe.

_ " Cette femme est mon employeur. C'est elle qui m'a ramené mon fils. Et entre Corellien on doit s'entraider, c'est la tradition et tu le sais. De plus elle m'a tendu la main jadis et c'est la seule à ne jamais juger mes actes. "

La navigatrice haussa le ton.

_ " Quoi ? Vous êtes amoureux d'elle ou quoi ? Le fameux Loup Stellaire a plus l'air d'un chien docile à la botte de la République. C'est ça le plan maintenant ? On sauve des gamins ? Nos clients vont pas apprécier qu'on oublie leurs livraisons. Et après ? Vous vous trouvez une femme et vous vivez avec dans votre petit logis ? "

Le Wookie s'approcha, fatigué de poursuivre le petit à travers le vaisseau. Posant ses grandes paluches sur la table, il intervint dans sa langue natale.

_ " wuahh ah wu aaa muaahh ! "

Jensa fixa les deux contrebandiers, choquée et même perturbée.

_ " Quoi ?! Boomer blague là capitaine. Vous allez pas épouser cette Sto'orme ? Elle vous a tiré dessus ! Vous avez abusé encore du Whisky Corellien c'est pas possible. "

Firbo se redressa, croisant les bras et affichant un sourire en coin enjôleur.

_ " Tu serais pas un peu jalouse Jensa ? "

La navigatrice vit ses joues rougir sous la remarque. Ayant quelques sentiments pour l'homme qui l'avait sortie de la guerre.

_ " Vous... Vous délirez. Plutôt embrasser un Wookie !"

_ " ça peut s'arranger ma grande. Boomer ?! "

L'équipage éclata de rire à l'insu de la jeune femme, prenant une couleur pivoine. Deux autres membres du Frelon écoutaient la conversation. Se prélassant autour d'une partie d'Holochess. Il y avait Rocket Gunn, l'artilleur du vaisseau et expert en armes à feu en tout genre. Cet humain au visage balafré était un ancien pirate de la griffe blanche. Bourru et peu loquace, il avait sauvé le capitaine d'une grenade explosive sur Corellia. Devenant borgne à cause d'un éclat d'obus. En face de lui se trouvait un Rodien, surnommé l'Artiste par tous. Il s'agissait du nouveau mécano qui souffrait de Kleptomanie. Firbo l'avait recruté il y a un an sur Ord Mantel, le jeune Rodien ayant un don pour chaparder ce qu'il voulait. L'équipage n'oublia pas les frères Niktos, qui avaient péri sur la station de la Griffe blanche en tentant de protéger leur employeur. Lors de l'attaque de Longo le Cathar blanc.

_ " Papa Regarde ! "

Alors que tout le monde riait, Zack en avait profité pour soulever une grenade Thermique grâce à la force. S'amusant à la faire léviter à distance, sans avoir conscience du danger du haut de ses quatre ans. Folle de rage, Jensa attrapa la grenade au vol pour la ranger dans son long manteau. Prenant le petit dans ses bras qui boudait.

_ " Capitaine c'est vraiment pas un endroit pour élever un enfant. Regardez il y a des armes qui traînent partout ! Et il... Sait utiliser la force ? Il faudrait peut-être l'emmener chez les Jedis. "

_ " Pas question ! Ils m'ont déjà pris un fils. Ils n'auront pas Zack. Fin de la discussion. Je le laisserai pas aux mains de ces voleurs d'enfants. "

Firbo faisait référence à Trunk, son ancien mécano. Il avait toujours du mal à digérer son absence. L'adolescent lui manquant mais il ne l'avait jamais avoué, question de fierté. Il était aussi amer de ne pas avoir la même affinité avec la force, héritage de sa propre mère. Malgré cela il était rassuré de voir le gosse sous la tutelle de son ami, le Jedi Skengaard. Calmant cette colère soudaine, il recentra le sujet de la conversation.

_ "Bon, reprenons les enfants. Il me faut un max d'infos sur ce chauve. Et quand je vais lui mettre le grappin dessus, je vais lui faire sauter le caisson à ce fils de Hutt. "

_ " Hihi. Fils de Hutt. C'est rigolo Hihi. "

_ " Capitaine ! Surveillez votre langage. Il y a un enfant ici. Vous êtes donc décidé à jouer les Héros ? Vous m'avez pourtant enseigné que les Héros meurent ou finissent en prison. "

_ " Plus décidé que jamais ma petite. Allez en route moussaillon ! Finis les vacances. "

Firbo avait trouvé bien plus qu'un équipage. C'était une véritable famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firbo Gunn

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 28
Localisation : Dans une cantina privée sur Corellia

MessageSujet: Re: Chroniques de la famille Gunn   Ven 27 Déc - 22:48

La vengeance du Capitaine.


(Vu que je ne pourrais pas participer ce WE au combat contre le destructeur de monde. Je poste une nouvelle RP pour expliquer l'absence du Capitaine Gunn. Connaissant le loustic, il n'aurait loupé ce combat pour rien au monde. Sa nouvelle "mésaventure" prendra effet ce WE.)

Tout allait pour le mieux ces derniers temps pour notre contrebandier. Il avait retrouvé son fils Zack et il passait de bons moments avec lui. Gardant à l'esprit les conseils de son ami Skengaard au sujet de l'affinité avec la force du gamin. Firbo profitait également des dernières missions en compagnie de ses camarades Templiers. Avant de finir au chômage et de retourner à son ancienne vie faite d'arnaques et de contrebande. Il comptait avant cela aider sa chef Kirisumaru à reprendre le contrôle d'une planète, Aldraig IV. Il faut dire que les révolutions avaient toujours plu à ce rebelle incorrigible. N'étant jamais à cours de projets, il se faisait ces derniers temps quelques milliers de crédits sur le dos de la République. "Empruntant" du matériel médicale pour le revendre à l'unité à l'un de ses contacts sur Nar Shaddaa. Il n'était pas gourmand toutefois car les cuves de bacta qu'il empruntait sur Voss finissaient dans la case des objets perdus au niveau administratif. Le fait le plus marquant fut aussi sa rencontre avec Rik Min'do, l'homme qu'il continuait de pourchasser pour la mort du Cathar blanc. Après s'être pris une raclée monumentale par ce chauve, les deux hommes devinrent deux nouveaux potes de beuverie. Le litige qu'ils avaient au sujet de Longo fut clarifié, les deux vauriens parlant business désormais.

Firbo passait tout son temps sur la lune des contrebandiers, agrandissant son réseau de contact et écumant les diverses cantinas. Cette nuit-là il avait livré sa cargaison à l'un de ses partenaires d'affaire, une mercenaire répondant au nom de Vicci Key. Un vrai bonhomme mais Firbo avait l'habitude de traîner avec ce genre de personnage louche et au combien dangereux. S'enfilant par la suite une ou deux bouteilles de Whisky Corellien pour fêter ce partenariat. Il quitta la cantina de la promenade un peu euphorique, un cigare au bec et des crédits pleins les poches. Rejoignant son équipage et son fils qui dormaient à poing fermé à bord du Frelon Stellaire. Lorsqu'il entra dans son hangar privé, il ne vit pas des gangsters se glisser furtivement derrière lui. Un Weequay, un Nikto et un Twi'lek borgne avec un Lekku sectionné. Tous les trois bâti comme des Rancors par rapport à Firbo. La voix du Twi'lek stoppa le contrebandier dans son élan. Celui-ci retirant son cigare de sa bouche tout en tentant de reprendre une certaine lucidité. Cette histoire sentait pas bon.

_ " C'est toi le Capitaine Gunn ? "

_ " ça dépend qui le demande ? " D'une voix grave.

_ " C'est Jaruubo le Hutt qui nous envoie. Ton frangin là, Longo le Cathar blanc. Il nous doit un paquet de crédits. Et vu qu'il est mort sans même nous dire au revoir. C'est toi qui va casquer mon grand. "

Vraiment pas bon. Firbo se serait bien passé de ce cadeau d'adieu et il préférait mourir que de payer pour ce traître. Il n'y avait pas trente six solutions, il devait se débarrasser de ces gorilles. Il tourna les talons aussi sec pour leur faire face, jouant sur l'effet de surprise. Il décrocha une droite dans la mâchoire du Nikto, envoya un coup de pied dans les bijoux de famille du borgne et sauta sur le dernier. Lui écrasant son cigare encore chaud dans l'oeil tout en lui maintenant la gorge. Il stoppa son attaque lorsqu'un couteau à vibration entra dans ses côtes, tournant la tête vers le Twi'lek qui était passé aux choses sérieuses. Posant une main sur son Blaster, il savait que c'était une question de vie ou de mort désormais. Le Nikto l'envoya au sol d'un coup de poing dans la tête, dégageant son blaster au loin avec le pied. Pendant que son pote Weequay hurlait de douleur tout en appliquant ses mains sur son œil. Les trois bandits tabassèrent par la suite le capitaine au sol, des coups de pieds dans les hanches et même dans la tête. Avec une violence extrême, Firbo crachant du sang tout en serrant les dents. Gardant une certaine dignité malgré sa défaite, il plaça une main sur son rein, pissant le sang à cause du coup de couteau. Le Weequay à l'oeil incandescent écrasa la tête du capitaine avec son pied, l'insultant au passage.

_ " Tu fais moins le fier Capitaine Hein ?! Allez Lorn on le saigne à blanc ce ptit Salopard ! "

_ " Pas question. Il a eu son compte. Et je veux qu'il nous voit quand on aura dérobé son cargo. Mitts Fouille-le. "

Alors que Firbo se répandait dans une marre de sang qui collait à sa peau. Son visage gonflé par les nombreux sévices corporels. Le Nikto fouilla ses poches, trouvant les crédits qui auraient servi à élever son fils convenablement. Il arracha l'alliance du doigt du contrebandier, celle que Sto'orme lui avait offerte. Le Nikto glissant dans sa poche le bijoux tout en continuant de maltraiter le capitaine.

_ " C'est une jolie bague que tu as là. Ta nana va pas te reconnaître quand on en aura terminé avec toi. "

_ " Wi'Jack. Monte à bord du vaisseau et bute tout l'équipage. Cela devrait être dans tes cordes, ils doivent tous dormir. "

Alors que le Weequay s'exécuta et se dirigea vers la passerelle du Frelon, un blaster dans la main. Firbo releva la tête, tendant sa main ensanglantée vers son vaisseau.

_ " Non... Non. Il.. y a.. Un gosse. Mon.. Fils. "

_ " Tu as entendu le monsieur. Rapporte-lui la tête de son mioche. "

Le contrebandier tenta de se relever avec ses bras, dans un élan de rage. La vie de Zack était en jeu. Le Twi'lek lui envoya un nouveau coup de pied dans les côtes pour le coucher pour de bon. Lorsque le Weequay entra par effraction dans le vaisseau il tomba sur une forte résistance. Boomer le Wookie lui trancha le bras avec sa vibrolame pour le désarmer. Wi'Jack en question quitta le Frelon en hurlant de douleur, éclaboussant de sang toute la passerelle à son passage. Jensa la navigatrice de Firbo était postée sur le toit du vaisseau, armée d'un fusil sniper. Elle acheva le mécréant d'un tir dans le dos. Les deux gangsters prirent la fuite face au Wookie enragé qui leur fonçait dessus. L'équipage ramassa par la suite ce qui restait de leur chef, le conduisant à la petite infirmerie du Cargo. Il n'avait pas perdu connaissance, faisant preuve d'une véritable volonté de fer. La haine le maintenant toujours en vie malgré tout le sang qu'il perdait. Jensa arrêta l'hémorragie sous les conseils du Corellien qui termina par se soigner seul. Demandant d'un ton sec à ses amis de le laisser réfléchir seul. Les inquiétant au plus haut point à la vue de son teint blafard.

Alors qu'il s'injectait des Stims d'anti-douleur en surdose, sa blessure soignée à la va vite lui conférant une migraine effroyable. Il avait eu peur pour son fils et il savait désormais que ce n'était pas un endroit sécurisé pour l'élever. L'ordre Jedi sur Tython était la solution, il fouilla dans ses papiers pour récupérer l'autorisation de se poser que Skengaard lui avait filé. Mettant le cap sur la planète des Jedis pour mettre son fils en sécurité. Ils arrivèrent au petit matin, accueilli par le padawan Trunk qui fut inquiet par l'état de son père adoptif. Les recruteurs Jedis firent un test pour analyser le taux de Midi-chlorien dans le sang de Zack, qui s'avéra plus que positif. Pendant que Firbo insultait un droide médecin qui lui conseillait de se reposer, décelant une forte fièvre chez lui. Au cours de la journée ses hommes lui demandèrent la suite des opérations. Le capitaine souhaitant retourner sur Nar Shaddaa pour se venger. Ils refusèrent à l'unanimité, pensant que c'était de la folie et craignant pour la vie de leur chef. Jensa au vu de la santé de son capitaine prit les choses en main, Firbo prenant ce refus pour de la mutinerie. Les Jedis n'aimant pas trop leur présence, ils leur conseillèrent de partir maintenant que le petit était arrivé à bon port. Les adieux avec Zack furent déchirant.

_ " Me laisse pas ici papa. Je veux venir avec toi. Je t'aime mon papa. "

_ " Zack je... Je suis désolé. Mais tu seras bien mieux ici. Tu verras les Jedis vont bien prendre soin de toi. Tu vas me manquer mon ptit pirate. Je t'aime mon fils. "

Firbo ne put retenir ses larmes alors que son fils sauta dans ses bras pour un dernier câlin. C'était un deuxième abandon pour le Corellien et il ne le se pardonnerait jamais. Trunk pendant ce temps sentait quelque chose dans la force, il sentait que le Capitaine courrait un grand danger. Et il visa juste. Alors que l'équipage faisait ses préparatifs pour quitter la planète. Firbo en profita alors qu'ils avaient le dos tourné pour partir seul avec le Frelon. Les laissant sur place sur Tython. Il mit le cap sur la lune des contrebandiers, sa santé physique et mentale déclinant à vue d'oeil, la colère maintenant le tout pour le moment. Il ne se doutait pas un seul instant qu'il avait un passager clandestin, aveuglé par la vengeance. Trunk en avait profité pour se cacher dans la cale à marchandise avant le décollage, comme autrefois où ils s'étaient rencontré. Il savait pertinemment qu'il allait être grondé par son Maître et le conseil, mais il se devait d'être auprès de Firbo.

Le Frelon arriva dans la soirée sur Nar Shadda. Le contrebandier ne tarda pas et fit jouer ses contacts pour retrouver ces mécréants. Le jeune padawan le suivit à distance, comptant dévoiler sa présence au moment venu. L'un des vieux amis du capitaine au bar du GSI lui expliqua qu'il avait vu le Nikto, Mitts. Dans un bordel Twi'lek du quartier rouge. Firbo trouva la chambre et défonça la porte à coup de pied, prenant par surprise le Nikto en pleine action. Il braqua son arme sur son bourreau, l'interrogeant sur l'emplacement de leur gang. Mitts lui déballa tout, croyant faire face à un véritable fantôme vu tout ce qu'il avait enduré. En guise de remerciement Firbo lui tira dans les parties, le laissant se vider de son sang dans son lit, sous les hurlements d'une Twi'lek à la peau bleue. Ses yeux de glace se portèrent sur elle, surtout sur la bague qu'elle avait au doigt. Une bague qui lui appartenait et qu'il récupéra en collant son arme sur le front de la fille de joie. Il quitta par la suite l'établissement en toute discrétion, rangeant l'alliance dans la poche de son pantalon. Il ne pensait pas du tout à Sto'orme à cet instant ni à ses proches, seule sa vendetta le tenait encore en vie. La fièvre se faisant plus forte, il commençait même à avoir des hallucinations, croyant voir Trunk dans un coin de rue. Continuant à s'injecter de l'adrénaline en surdose alors qu'il vacillait dans la rue, telle un drogué.

Il trouva bien vite la planque à quelques kilomètres. Un entrepôt désaffecté qui semblait bondé. Frappant à la porte blindée avec la crosse de son blaster, il envoya sans sourciller une rafale de tir dans la tête du gamorréen qui lui ouvrit. Activant une grenade Thermique dans un mystérieux sac qu'il portait, il se rendit dans la salle principale où tous les gardes étaient rassemblé. Tous braquèrent leurs armes sur lui alors qu'il rangea son arme en signe de paix. L'un d'eux lui demanda de lui balancer son sac, ce qu'il fit. Un sac rempli d'explosifs qui leur sauta à la tronche alors que le capitaine se mettait à couvert. Il continua d'avancer tout en achevant les blessés, éliminant les derniers gardes qui se dressaient sur sa route. Il trouva aux étages supérieurs le Twi'lek borgne en pleine discussion avec son maître Hutt. Il désarma d'un tir le borgne qui avait dégainé son pistolet, lui tirant dans le genoux pour l'immobiliser. Des cris dans la pièce d'à côté se firent entendre, alors qu'une Twi'lek et son fils d'à peine dix ans firent leur entrée.

_ " Ne tuez pas mon mari par pitié. Je..Je ne sais pas ce qu'il vous a fait mais laissez-lui la vie sauve. On a que lui. Et vous avez gagné. "

_ " Likky reste en dehors de ça ! Fais ce que tu as à faire le pistolero. " Dit-il agenouillé, le sang coulant de sa jambe.

A cet instant crucial le capitaine fut déstabilisé alors qu'il croisa le regard innocent du jeune garçon. Cette pourriture avait une famille qui tenait à lui. Sa colère s'estompa peu à peu et ses médicaments cessèrent leur effet. Devenant de plus en plus faible. Il pensa alors à Zack et au sort qui lui était réservé la veille. Reprenant ses esprits le Corellien visa la tête de son adversaire et tira sans piper mot. Revêtant un masque de froideur alors que le femme fondait en larme. Le gamin lui serra les poings devant l'assassin de son père, ne le lâchant pas des yeux. Firbo s'avança vers le Hutt qui lui proposa un cessez le feu dans sa langue natale. Le menaçant que s'il le tuait, il allait avoir tout le Cartel des Hutts à dos. Le capitaine pointa son arme sur la limace, posant une main sur sa hanche qui pissait de nouveau le sang.

_ " Je viens régler la note de mon frère. J'en ai rien à foutre des conséquences Sleemo. "

Un tir de blaster résonna dans la pièce. Le contrebandier vit sa main trembler et lâcher son arme. Une forte douleur lui saisissant le dos. Il s'écroula sur le sol et croisa le regard de son assaillant. Le jeune Twi'lek avait ramassé l'arme de son père pour tirer dans le dos de Firbo. Le gosse fit tomber l'arme sur le plancher, pleurant à chaude larmes et rejoignant les bras de sa mère. Une sensation de soulagement parcourra le capitaine, enfin libéré de sa vengeance. Avant de perdre connaissance il vit Trunk venir dans sa direction en courant. Jaruubo le Hutt qui était sans défense face au jeune Jedi lui conseilla de fuir avec son père adoptif. Le padawan le traîna jusqu'au Frelon et le ramena en quatrième vitesse sur Tython. Le seul endroit qu'il connaissait et où le capitaine aurait besoin de guérisseurs, plaçant celui-ci dans la cuve de bacta du vaisseau pendant le trajet. Une fois là-bas les Jedis n'eurent pas le choix d'accepter le capitaine qui était plongé dans un profond coma. Trunk attendit à son chevet de se faire gronder par son maître et surtout par le conseil Jedi. Cette mission de sauvetage étant risqué pour un padawan seul. Mais Nar Shaddaa il connaissait bien. Par contre il n'avait pas reconnu le capitaine, celui-ci sombrant dans la haine face à la cruauté de la pègre. Il était désormais dans un état critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques de la famille Gunn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques de la famille Gunn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» Une famille de 78 habitants !
» grande foto de famille
» Les Chroniques du Père Bugli !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle de Pradzia :: Archives :: Ancien Rapports :: Aldraig IV-
Sauter vers: